Liste des auteurs

La baisse de régime des centrales nucléaires fait perdre 1 milliard à EDF

dimanche 15 novembre 2009

Arrêts pour maintenance, incidents lors du rechargement du combustible, effets des grèves du printemps dans plusieurs centrales : 15 des 58 réacteurs nucléaires d’EDF sont à l’arrêt, a indiqué la direction du groupe d’électricité, jeudi 12 novembre, en présentant ses comptes trimestriels. Le taux de disponibilité des centrales, tombé à 79,2 % en 2008, pourrait encore reculer à 78 % cette année. La production d’EDF devrait atteindre son point le plus bas depuis 1999, entraînant une baisse de 1 milliard d’euros du résultat brut d’exploitation (attendu à 15 milliards en 2009), a indiqué son directeur financier, Daniel Camus. L’objectif de redresser cette production à 85 % en 2011 - et de le rapprocher ainsi des standards internationaux - est désormais hors de portée. La baisse de disponibilité du parc nucléaire - critiquée par le premier ministre, François Fillon - se traduira par d’importantes importations au cours de l’hiver, même si la France reste exportatrice nette d’électricité. Elle accroît le risque de coupures, a prévenu RTE, filiale d’EDF qui gère les lignes à haute tension et l’équilibre offre-demande du réseau. Par ailleurs, la Commission européenne a donné, le 12 novembre, son feu vert sous conditions (vente d’actifs) au rachat par EDF de la part du groupe britannique Centrica dans SPE, le deuxième électricien belge. Ce secteur est désormais aux mains des Français, puisque GDF Suez contrôle déjà 100 % d’Electrabel, le numéro un belge.

Jean Michel Bezat le monde du 13.11.2009

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de la brève

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cette brève
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !