Liste des auteurs

7ème semaine de grève des FRALIB : UNILEVER doit payer !!!

dimanche 18 avril 2010 par FNAF CGT

Les salariés de Fralib (Lipton, Eléphant, Tchaé…) du groupe Unilever à Gémenos (13) sont en grève depuis le 8 mars dernier pour obtenir une augmentation de salaire de 200 €, une amélioration des conditions de travail et le respect de la part de leur direction. Ils se battent depuis plus de 6 semaines pour leur dignité. Leurs salaires ne représentent que 15 cts d’€ dans le prix d’une boîte de 25 sachets de thé situé entre 1,60 € et 2,60 €. Alors qu’Unilever fait des profits énormes et a distribué plus d’un milliard d’€ de dividendes aux actionnaires en 2007 et 2008, 2009 devrait être du même tonneau. De plus, avec la mise en place d’une société écran en Suisse « USCC », Unilever s’exempte, chaque année depuis 2005, de 67 millions d’impôts qu’il devrait payer à la France. Il vole les salariés, les citoyens de ce pays et les consommateurs.

En 20 ans, les salariés ont perdu 46 % de pouvoir d’achat par rapport à l’évolution du SMIC, tandis que la productivité augmentait de 50 % sur la même période.

Les revendications des salariés de Fralib sont plus que légitimes. Ils sont déterminés à gagner leur dignité et de meilleures conditions de vie. Notre Fédération apporte sa solidarité aux salariés de Fralib dans ce combat et son total soutien à leur syndicat CGT qui mène cette lutte courageuse avec responsabilité et sérénité malgré une direction qui joue sans cesse la provocation. Le directeur du site, à bout d’arguments, s’est livré notamment à une agression inqualifiable contre une salariée en grève qui lui a value un arrêt de travail de plusieurs jours. Les salariés et les délégués CGT et CGC ont à faire face à un directeur qui se prend pour un seigneur de l’Ancien régime, qui se fait accompagner de gardes du corps et qui se croit au-dessus des lois. La Direction Départementale du Travail a pu se rendre compte de cette attitude irresponsable. La direction du site et la direction générale du groupe Unilever portent l’entière responsabilité de la dégradation de cette situation sociale.

Nous réaffirmons avec force notre entier soutien aux salariés en lutte et à leurs syndicats CGT et CGC.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !