Liste des auteurs

communiqué de la FNME CGT

9 Décembre 2015 : La mobilisation se renforce et s’ancre dans la durée !

lundi 14 décembre 2015 par FNME-CGT

Après les lamentables 0,2% d’augmentation du Salaire National de Base et la volonté d’étouffement du salaire différé (1% des activités sociales) constitutives du plan d’austérité mise en oeuvre par les employeurs des IEG…

Après les annonces de destructions massives d’emplois dans les groupes de l’énergie (Moins 6% annoncé au CA d’EDF SA notamment 1500 emplois au commerce, Moins 500 emplois commerce à ENGIE)…

Après le choix du CA d’EDF SA de cession d’une partie du capital de Rte et de la fermeture de Fessenheim…

Avec la volonté de Bruxelles de liquidation du groupe EDF (Concessions hydrauliques, etc.)…

Les salariés se mobilisent une fois de plus pour défendre leurs outils de travail, leurs conditions de travail, leurs garanties collectives et statutaires et leurs salaires.

Ce matin à 8h00, les salariés grévistes sont fortement intervenus durant la nuit sur les installations de production d’électricité générant la baisse de 12.000 MW de production (15 à 20% du productible) et l’envoi des messages A (arrêt de la baisse de production pour la sureté réseau). Sur l’UP Alpes et UP Est, plus d’une quinzaine de piquets de grèves se sont tenus entrainant la baisse de la production d’électricité à hauteur de moins 3500 MW.

Dans le nucléaire, des piquets de grève ont entrainé des baisses de production à hauteur de 5500 MW sur une dizaine de sites. Les sites qui ont été stoppés dans la baisse de production par les messages A ont repris la baisse dès leurs disparitions.

Les salariés de la filière thermique d’Aramon, Gardanne, Cordemais, TIRU et le Havre ont stoppé la production sur leurs sites entraînant une baisse de près de 4000 MW de production d’électricité.

Un nombre grandissant de salariés des IEG s’est mobilisé durant la journée du 9 Décembre 2015. Dès 8h00 ce matin, nous avons été informés de nombreux piquets de grève avec barrages filtrants ou bloquant l’accès à des sites de travail. Ils concernent les salariés de la distribution, du Rte, ainsi que des stockages gaz et méthaniers.

Les salariés n’acceptent pas les choix des employeurs et du gouvernement concernant l’austérité qu’ils imposent aux salariés directement sur leurs salaires ou dans le financement du 1% des activités sociales !

Les salariés n’acceptent pas que leurs entreprises soient dépecées sur l’autel de la dérèglementation et de la volonté de la Troïka de casser le modèle énergétique Français. Les luttes menées pour la défense de l’outil industriel portent notre revendication de création d’un pôle public de l’énergie en France et d’une agence Européenne de l’énergie en Europe !

La mobilisation va crescendo et nécessite de s’élargir encore, les salariés décideront sur les piquets de grève de la continuité du mouvement, dès à présent la FNME-CGT met en perspective à minima une nouvelle journée nationale d’action la deuxième quinzaine de Janvier 2016.

Pas d’austérité dans les IEG !

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !