Liste des auteurs

9 avril 2014 : mobilisation à Gardanne, 1 000 un jour, 1 000 à Aix les Milles toujours !

jeudi 10 avril 2014 par FNME-CGT

La mobilisation ne désemplit pas en PACA autour des droits et libertés syndicales et de la bataille pour le respect des engagements de la SNET/E.ON concernant l’avenir du site industriel de Gardanne.

Aujourd’hui, une nouvelle journée de forte mobilisation pour accompagner nos camarades de Gardanne, secrétaire général et secrétaire adjoint du syndicat, au deuxième entretien à la Direccte concernant la procédure de demande de licenciement effectuée par la Direction d’E.ON/SNET.

Si la force de nos arguments et la réalité de la situation interpellent tant les salariés que la population et les élus des collectivités locales sur le bien fondé de la demande de licenciement, le soutien massif permanent lors de chaque rassemblement et mobilisation devra compter pour l’avenir.

Les élus locaux, maire et conseiller général sont présents à chaque évènement, la population soutient fortement les salariés en lutte, E.ON/SNET n’a plus aucune crédibilité localement. Il est grand temps qu’EON/SNET arrête sa chasse aux sorcières et entende les revendications des salariés.

D’autant que la Direction tente, depuis la semaine dernière, de mettre en place une procédure de "requièrement" des salariés en cas de grève au motif du service public ! De qui se moque-t-on ?

Dans le marché de dupes de l’énergie en France, le service public ne servirait plus qu’à casser les grèves, alors qu’ici, il ne suffisait à E.ON/SNET que de respecter ses engagements.

Il est vrai que 86 jours de grève sans que les alternateurs ne produisent 1 Mégawatt commence sérieusement à peser sur le portefeuille d’EON/SNET !

La FNME CGT rappelle que la bataille pour les droits et libertés syndicales et l’avenir industriel du secteur de l’énergie est un des éléments centraux portés dans la revendication d’un pôle public.

La FNME CGT, par la voix de sa secrétaire générale à Aix les Milles ce 9 avril 2014, réaffirme que la bataille menée par les salariés de la SNET/E.ON, les syndicats de la FNME CGT et l’UD CGT des Bouches du Rhône depuis plusieurs années, est une lutte essentielle pour le maintien et le développement de nos garanties collectives.

La Direccte donnera la réponse à la demande de licenciement effectuée par la Direction ce vendredi 11 avril 2014. La FNME CGT appelle l’ensemble de ses syndicats à rester vigilants. Le Congrès de notre Fédération s’ouvrant lundi 14 avril 2014, la question de la mobilisation autour des droits et libertés sera nécessairement au cœur des débats et des orientations de cette grande semaine à venir !

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !