Liste des auteurs

Jean-Michel Bezat | Le Monde du 02.02.08.

Areva propose douze réacteurs nucléaires de troisième génération à l’Afrique du Sud

dimanche 3 février 2008 par Jean-Michel Bezat

Le groupe Areva, numéro un mondial du nucléaire, a annoncé, jeudi 31 janvier, qu’il proposait à l’Afrique du Sud - actuellement frappée par des coupures d’électricité régulières - de fournir 12 EPR (European pressurized water reactor), son réacteur nucléaire de troisième génération. La coopération nucléaire sera au menu de la visite que le chef de l’Etat, Nicolas Sarkozy, effectuera dans ce pays les 26 et 27 février. Anne Lauvergeon, présidente du directoire d’Areva, sera du voyage.

Jusqu’à présent, le groupe avait annoncé son intention de vendre deux EPR à la compagnie d’électricité sud-africaine Eskom, à qui Areva a déjà livré deux réacteurs mis en service en 1984 et 1985. Mais Eskom a aussi demandé au groupe français une étude préliminaire pour dix réacteurs supplémentaires. Soit 12 EPR au total pour une capacité installée de près de 20 000 mégawatts (MW) à l’horizon 2025. Pretoria a aussi sollicité le principal rival d’Areva, Toshiba-Westinghouse.

Les centrales au charbon, alimentées par les mines du pays mais très émettrices de CO2, assurent 94 % de la production. Seule 4 % de l’électricité produite en Afrique du Sud est d’origine nucléaire. Le gouvernement souhaite porter cette part à 30 % en 2030. Un investissement considérable, puisqu’un EPR (réacteur et circuit primaire, turbine, bâtiment, etc...) coûte plus de 3 milliards d’euros.

Mais l’Afrique du Sud bénéficierait d’un certain nombre de transferts de technologie. Chez Areva, on assure qu’il s’agit là d’un partenariat qui permettra "le développement sur le long terme de l’industrie nucléaire sud-africaine" et qu’Areva "investira aux côtés des acteurs nationaux".

La fourniture des deux premiers EPR se fera à travers un consortium dirigé par Areva et associant EDF, Bouygues et le constructeur local Aveng. Un acteur français majeur en semble exclu : le fournisseur de turbines Alstom, dont Bouygues est actionnaire à 30 %. "Il manque un quatrième mousquetaire français", regrette le PDG d’Alstom. Patrick Kron rappelle que son groupe est "présent dans ce pays depuis quatre-vingt ans" et qu’il équipe 80 % des centrales d’Eskom. Il se console en relevant que le groupe lui a passé, mi-novembre 2007, une commande d’un montant de 1,4 milliard d’euros.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !