Liste des auteurs

Le Figaro du 23 janvier 2007 | Frédéric de Monicault

Areva se diversifie dans l’énergie éolienne

mardi 23 janvier 2007 par Frédéric de Monicault
Le numéro un mondial du nucléaire lance une OPA sur REpower, le fabricant d’éoliennes allemand, quatrième opérateur européen.

DU NUCLÉAIRE à l’éolien, la passerelle semble a priori difficile à établir. D’un côté, une énergie solidement implantée, à l’origine de 80 % de l’électricité produite en France, et dont on annonce des développements majeurs en Chine, en Inde et Etats-Unis-. De l’autre, une industrie qui n’en est encore qu’à ses balbutiements, excepté dans quelques pays, au nord de (l’Europe-> mot 47] notamment.

Areva, le groupe français leader mondial du nucléaire, vient pourtant de franchir le pas : il a annoncé hier le lancement d’une OPA amicale sur le fabricant d’éoliennes allemand REpower Systems, dont il détenait déjà 29,9 %. Une opération d’envergure - l’offre d’Areva valorise REpower à 850 millions d’euros - et qui peut donc difficilement être considérée comme un galop d’essai. Il s’agit, qui plus est, du quatrième opérateur européen, installé dans un pays, l’Allemagne, en pointe dans l’éolien.

« Nous élargissons très clairement notre gamme de solutions énergétiques. De manière très cohérente puisqu’il s’agit de deux sources d’énergie ne dégageant aucune émission de CO2 », souligne Jacques-Emmanuel Saulnier, le porte-parole d’Areva.

Le groupe nucléaire insiste d’autant plus sur l’implantation sur ce nouveau segment que REpower affiche de solides ambitions : il prévoit de doubler son chiffre d’affaires dès l’année prochaine, à plus de 800 millions d’euros. « Cette opération nous donne incontestablement les moyens d’une politique d’expansion dans le renouvelable, Areva apportant à REpower toute sa force commerciale », poursuit Jacques-Emmanuel Saulnier. Par ailleurs, le groupe nucléaire met en avant les synergies avec sa filiale transport et distribution (T & D), celle-ci produisant notamment des systèmes de transmissions dédiés aux éoliennes.

Approbation totale de l’actionnaire

Réuni en fin de semaine dernière, le conseil de surveillance d’Areva a été pleinement associé à l’élaboration de cette offre, souligne Areva. Interrogé, le ministère des Finances confirme qu’il la soutient entièrement. Voilà donc l’État actionnaire d’un groupe qui entreprend de marier l’atome et le vent.

L’annonce de cette opération intervient enfin à un moment opportun pour l’état-major d’Areva. Après l’échec de l’appel d’offres en Chine (la construction de quatre réacteurs nucléaires a été confiée à l’américain Westing­house) et le retard pris en Finlande pour la construction de l’EPR (le réacteur de troisième génération), la prise de contrôle de REpower permet à Anne Lauvergeon, la présidente du directoire d’Areva, de reprendre la main.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !