Liste des auteurs

Une déclaration de la CGT du 28 février 2006

Augmentation du chômage. Le CNE ne règle rien

mercredi 1er mars 2006 par Confédération Générale du Travail (CGT)

Ce n’est pas d’un affaiblissement des droits des salariés et des chômeurs que notre pays a besoin mais d’une grande négociation sociale sur les salaires, l’emploi, la sécurité sociale professionnelle, la croissance.

La publication des statistiques du chômage fait apparaître une hausse de 0,7% du nombre de demandeurs d’emplois. Elles confirment que sans croissance, il n’y a pas de création d’emplois.

La chasse aux chômeurs ne réduit pas le chômage, la libéralisation des conditions de licenciements ne favorise pas l’embauche.

Les statistiques montrent qu’en décembre il n’y a que 15.000 emplois de plus qu’en septembre sur un volume total de 15 millions d’emplois salariés dans le secteur marchand. Pourtant, le gouvernement prétend que plus de 250.000 Contrats Nouvelles Embauches auraient été signés depuis le mois d’août.

Cela prouve que ce contrat n’est pas créateur d’emplois, par contre les premiers témoignages de salariés recrutés de cette façon démontrent les moyens de pression contre leurs droits qu’y trouvent les employeurs.

C’est cela que le gouvernement voudrait étendre à tous les jeunes de moins de 26 ans avec le Contrat Première Embauche qu’il impose en procédure d’urgence à l’Assemblée Nationale. C’est aussi cela qu’il a pour projet d’imposer à tous les salariés en inscrivant la réforme du contrat de travail dans son calendrier pour le mois de juin.

Comme sur d’autres sujets, le gouvernement cherche à imposer à la hussarde des choix contraires à l’emploi, contraires aux droits des salariés, mais conformes aux desideratas du Medef.

L’emploi est en berne. Les salaires sont à la traîne tandis que les profits explosent ; Le nombre de salariés payés au Smic atteint un niveau inégalé depuis 20 ans, et la pauvreté continue d’augmenter.

Ce n’est pas d’un affaiblissement des droits des salariés et des chômeurs que notre pays a besoin mais d’une grande négociation sociale sur les salaires, l’emploi, la sécurité sociale professionnelle, la croissance.

La Cgt appelle ses organisations, ses militantes et militants à redoubler d’énergie pour réussir de puissantes manifestations et mobilisations le 7 mars avec l’ensemble des organisations syndicales de salariés, de lycéens, d’étudiants.

Nous voulons obtenir le retrait du Contrat Première Embauche et du Contrat Nouvelles Embauches, la fin de la précarité, le droit à l’emploi stable pour tous.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !