Liste des auteurs

Bilan de la déréglementation du secteur de l’électricité et du gaz

mercredi 2 novembre 2005 par FNME-CGT

C’est lors du sommet de Barcelone de mars 2002, que les chefs d’états et de gouvernements ont demandé à la commission de réaliser un bilan de la déréglementation du secteur de l’électricité et du gaz avant l’ouverture totale des marchés programmée le 1er juillet 2007. Ce bilan devrait intervenir courant 2006.

La commission réalise chaque année un bilan de l’avancée du grand marché intérieur de l’électricité et du gaz dans lequel la concurrence serait "libre et non faussée" pour le plus grand bonheur des consommateurs !!!

Chaque année, le constat de la commission est édifiant : pas assez de concurrence, blocage des états, peu de consommateurs changent de fournisseurs, etc.

En clair, si la déréglementation ne marche pas, c’est parce que le secteur n’est pas assez déréglementé !!!

Les résultats de l’évaluation de la commission seront utilisés de manière politique. Ils seront utilisés par la commission pour justifier définir les prochaines étapes possibles de l’ouverture des marchés, l’accroissement de la concurrence et la séparation des activités. Le contexte européen déterminera ce qui se passera dans notre pays. La marge de manœuvre pour les différentes politiques nationales sera réduite.

La commission n’intègre ni la question des tarifs, ni celle des investissements, encore moins les impacts sociaux.

La FNME CGT considère que le mouvement syndical européen doit construire son propre bilan de la déréglementation du secteur de l’énergie et entend y contribuer. C’est pourquoi elle s’est pleinement engagée dans la construction de la conférence "Options pour l’avenir du marché intérieur de l’électricité et du gaz" qui se déroulera les 3 et 4 novembre à Bruxelles sous l’égide de la FSESP (Fédération syndicale européenne des services publics).

Celle-ci réunira quelques 150 participants venant d’une vingtaine de pays et sera un moment important de débats et d’échanges pour le mouvement syndical européen.

Ceci constitue pour la CGT et plus largement pour l’ensemble du mouvement syndical européen une opportunité pour démontrer que le système que l’on tente de nous imposer n’est pas en capacité de répondre aux grands défis européens dans des domaines aussi cruciaux que la protection de l’environnement, la réponse aux besoins, la sécurité d’approvisionnement, l’indépendance énergétique, la préservation des emplois qualifiés, l’aménagement harmonieux des territoires, la stabilité des tarifs, l’investissement de moyens financiers conséquents pour la recherche.

La FNME CGT organise un dîner-débat le soir du 3 novembre en présence de Carl WOOD (régulateur californien lors de la crise de 2001). Ce sera l’occasion de construire avec nos partenaires syndicaux européens des alternatives sur l’ensemble des problématiques et de sortir de l’inéluctabilité des directives libérales.


- Interlocuteur : Claude POMMERY 06 24 56 54 44 
- Contact presse : Maurice MARION : 01 56 93 27 12 ou 06 72 75 20 96
Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !