Liste des auteurs

une dépèche AFP et Reuters parue sur lemonde.fr le 2 mai 2006

Bruxelles donne son feu vert à l’OPA de Mittal sur Arcelor

vendredi 2 juin 2006

La Commission européenne a accordé, vendredi 2 juin, une autorisation sous conditions à l’acquisition d’Arcelor par Mittal Steel.

L’exécutif européen estime dans un communiqué que"l’opération proposée n’engendrerait pas de problème de concurrence sur les marchés de l’Espace économique européen pour la plupart des produits sidérurgiques, à l’exception des profilés lourds, un type particulier d’aciers longs au carbone". La Commission ajoute que pour remédier à ces problèmes, Mittal a proposé de céder deux laminoirs d’Arcelor produisant des profilés lourds et moyens, l’un en Allemagne (à Unterwellenborn) et l’autre en Italie (à Pallenzano), ainsi qu’un de ses propres laminoirs de profilés et de barres en Pologne , "en même temps que les canaux de commercialisation et de distribution qui y sont liés".

Elle précise que ces trois sites représentent environ 10 % des capacités totales de production des profilés lourds de l’Espace économique européen. L’autorisation de Bruxelles n’a eu aucun impact sur les cours de Bourse des deux groupes.

INTERROGATIONS DE BERCY SUR SEVERSTAL

Présentée fin janvier, l’offre d’achat hostile de Mittal Steel sur Arcelor, d’un montant de 25,8 milliards d’euros, s’est ouverte en avril et doit être close le 5 juillet. De son côté, la direction d’Arcelor, qui s’y oppose farouchement depuis plusieurs mois, a annoncé une fusion avec le sidérurgiste russe Severstal pour tenter de contrer l’offre de Mittal.

Sur ce point, Lakshmi Mittal a estimé, dans l’édition de vendredi du journal allemand Die Welt, que l’opération créera un groupe trop dépendant de la demande européenne. Loin de baisser les bras, Mittal Steel a d’ailleurs annoncé vendredi avoir transmis à Arcelor son projet industriel.

De son côté, Bercy attend dans les prochains jours des réponses à ses questions sur le projet de rapprochement Arcelor-Severstal, a expliqué vendredi le ministre de l’économie et des finances, Thierry Breton.

Des représentants du groupe russe avaient été reçus en debut de semaine au ministère des finances français, qui a formulé un certain nombre de questions "très précises", selon les termes de M. Breton, à la direction du sidérurgiste russe.

Le projet de fusion avec Severstal ne fait pas l’unanimité parmi les actionnaires d’Arcelor. Une minorité frondeuse - rassemblant 30 % du capital et dont l’alliance a été facilitée par Goldman Sachs, la banque-conseil de Mittal - réclame la réunion d’une assemblée générale sur le projet Severstal.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !