Liste des auteurs

Communiqué de presse des salariés de la centrale de Gardanne en grève

mardi 13 novembre 2012 par CGT Centrale Gardanne

Depuis plusieurs mois les salariés de la Centrale de Gardanne avec leur Syndicat CGT luttent pour la sauvegarde de leurs emplois et la pérennité de leur site de production (qui est le dernier point d’injection d’électricité jusqu’à la frontière italienne). Cette lutte est menée avec une solidarité et une détermination sans faille !

La pérennisation du site de Gardanne passe, aujourd’hui, par la concrétisation du projet de reconversion de la tranche 4 LFC du charbon à la biomasse (bois).

Le gouvernement et ses représentants locaux et régionaux empêchent la réalisation du projet Biomasse en n’obligeant pas la préfecture à délivrer le permis d’exploiter.

Les salariés de la Centrale de Gardanne, avec la CGT, ne comprennent pas les raisons de ce blocage alors que la France subit des suppressions massives d’emplois et que le projet biomasse pourrait sauvegarder les emplois sur le site de Gardanne et en créer des centaines (environ 600) dans le cadre de la filière d’approvisionnement en bois.

Les représentants du Conseil Régional nous ont reçus à plusieurs reprises en affirmant, à chaque fois, leur soutien à la lutte que nous menons pour nos emplois. Nous nous réjouissons de ce soutien mais quand même… Quand verrons-nous une position politique publique qui va dans le sens du soutien qu’on nous promet ?

Les salariés de la Centrale de Gardanne sont rassemblés aujourd’hui, en grève, devant le Conseil Régional.

Nous exigeons que le président de Région s’exprime publiquement en soutenant notre lutte et agisse afin de faire aboutir le projet Biomasse.

Ces dernières semaines, le climat social à la Centrale thermique de Gardanne s’est totalement dégradé. Le 11 octobre dernier, lors d’un CCE qui s’est tenu dans des conditions innommables, la direction de la Snet a annoncé son plan de suppression d’emplois et de fermeture d’unités de production. Des centaines de suppressions d’emplois et des fermetures totales de site, voilà la vision du développement de l’entreprise pour notre actionnaire eon. La direction du site qui déserte les lieux avec une partie bien définie mais minoritaire du personnel, un dialogue social quasi inexistant ; voilà ce que vivent les salariés de la Centrale de Gardanne en ce moment !!

Mais nous sommes déterminés et en lutte aujourd’hui avec les salariés des autres sites de production pour obliger le gouvernement et eon à pérenniser nos sites et nos emplois.

Les salariés avec la CGT poursuivront leur combat avec détermination jusqu’à obtenir gain de cause !!

CEUX QUI VIVENT SONT CEUX QUI LUTTENT

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !