Liste des auteurs

Un article deMarie Visot paru dans le Figaro daté du 12 avril 2005

Croissance, industrie : l’année commence mal

mardi 12 avril 2005 par Marie Visot

Tout faire pour éviter la rechute. Conscients que le risque d’un ralentissement conjoncturel plane sur l’Europe, les ministres des Finances de l’Eurogroupe se sont réunis hier soir pour se plonger dans les méandres de « la croissance molle ». Le commissaire aux Affaires économiques et monétaires, Joaquin Almunia, n’a pas hésité à afficher son « pessimisme » sur la frilosité des Européens.

Dimanche, le premier ministre français, Jean-Pierre Raffarin, est également apparu plus prudent sur les ambitions de croissance et d’emploi du gouvernement. Il a estimé « raisonnable » de situer la progression de l’activité pour cette année dans une fourchette comprise entre 2% et 2,5% - la Commission européenne retient le chiffre bas de cette fourchette, la loi de Finances française le haut. Il a annoncé au passage que la baisse du chômage de 10% sur laquelle il s’était jusqu’alors engagée pour 2005 serait décalée de « quelques mois ». Les dernières données conjoncturelles n’iront pas le contredire. Les ménages ont le moral qui flanche, les faillites sont reparties à la hausse tandis que l’industrie est de nouveau entrée dans une phase critique.

Depuis quelques mois, les chefs d’entreprise sont de moins en moins optimistes quant à la tournure que va prendre l’économie française. Plus inquiétant, ce manque de confiance se traduit désormais concrètement : la production industrielle a chuté de 0,5% en février dernier après avoir stagné le mois précédent, selon les chiffres publiés hier par l’Insee. Et ce résultat aurait pu être « encore plus dramatique si la rigueur inhabituelle de l’hiver n’avait pas dopé artificiellement la production énergétique de 2,6% », relève Marc Touati, chez Natexis Banques populaires.

De fait, la production manufacturière, c’est-à-dire hors énergie et industrie agro-alimentaire, a reculé de 1% en février. Le chiffre est d’autant plus décevant que celui de janvier a été révisé à la baisse - avec une stagnation de la production industrielle, alors qu’une hausse de 0,2% avait été annoncée initialement. Et « les statistiques qui suivront ont peu de chances de signaler un rétablissement de l’activité », estime Jean-Marc Lucas, chez BNP-Paribas.

Le problème est que l’industrie est engluée dans une situation dont elle ne voit pas encore le bout. Son développement se heurte à trois principales difficultés. D’abord, l’euro reste très cher par rapport au dollar, pénalisant fortement la compétitivité des produits européens. La France doit ensuite s’accommoder d’une demande de biens de consommation peu dynamique dans la zone euro. Enfin, elle subit de plein fouet l’augmentation des prix des matières premières et du pétrole, qui pénalise les marges des entreprises. C’est d’ailleurs ce « nouveau choc pétrolier » qui a, dimanche, servi d’argument au bémol mis par Jean-Pierre Raffarin sur ses ambitions en matière de croissance et d’emploi. « Le problème aujourd’hui, explique-t-on chez Xerfi, c’est que l’on voit mal d’où pourrait venir une reprise de l’activité industrielle. »

Autre signe de la fragilité actuelle de l’économie française, le regain de défaillances d’entreprises. Elles sont reparties à la hausse au premier trimestre 2005, de 2,2% par rapport au précédent, selon les données publiées hier par Euler Hermès. Du coup, sur un an, les faillites sont en progression de 6%, « en accélération par rapport au rythme de 1,5% observé fin décembre 2004 », relève l’assureur crédit, qui a de fait revu à la hausse ses prévisions de défaillances pour l’année entière. Bref, tout cela « n’augure rien de bon », résume un spécialiste. Au point que les experts sont de moins en moins nombreux à voir la croissance dépasser 2% cette année...

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !