Liste des auteurs

DECLARATION CGT DU 28 JANVIER 2014 .

mercredi 29 janvier 2014 par coordination CGT SNET

Nous venons d’apprendre que deux camarades salariés et militants de la centrale de Gardanne ont été relevés de leur fonction, en attente de sanction.

Nous tenons à vous informer que nous manifestons et manifesterons toute notre solidarité et sous toutes les formes possibles à l’endroit de ces deux salariés.

Toute cette affaire n’est ni plus ni moins qu’une manifestation des risques psycho sociaux dont l’illustration se fait de plus jour dans notre entreprise la SNET.

Cela fait déjà un bon moment que nous vous alertons sur le sujet, et nous ne sommes pas les seuls, le médecin du travail a également tiré la sonnette d’alarme. Depuis aucune mesure remarquable, aucune démarche propre à peser ou prendre en compte les RPS (risques psycho sociaux), pour les traiter n’a été prise.

Sur notre site de CEH nous en connaissons aussi les manifestations, préavis de grève à la DTPS. Deux autres préavis (tranche 5 et un autre plus généraliste) ont suivi, et un quatrième émanant de la tranche 6 ne vas pas tarder à suivre, ils traduisent tous l’inquiétude grandissante des salariés du site et de la SNET.

Est-il utile de rajouter les différentes formes de harcèlement moral que subissent certains salariés sur notre site ?

Pour en revenir à notre affaire du moment, nous enregistrons et en comprenons que votre unique objectif est de décapiter les principaux acteurs syndicaux CGT du site ainsi que les nationaux.

C’est une attaque frontale de plus, une montée en puissance et dans la continuité des attaques perpétrées à l’encontre du droit syndical et au final de la représentativité et de l’expression des salariés.

Avez-vous bien pesé toutes les conséquences de cette démarche aventureuse ?

Ces deux militants ont un ancrage très fort au sein de l’union locale et départementale, puisqu’ils en sont moteurs et nous vous annonçons d’ores et déjà, des lendemains plus que difficile pour tous.

Au mieux vous n’obtiendrez qu’une « victoire à la Pyrrhus » avec des conséquences désastreuses pour la SNET et ses salariés.

Au Final nous pouvons commencer à nous chercher des repreneurs car vous êtes en train de signer l’arrêt de mort de la SNET.

Fort de cette expression, nous quittons ce jour cette réunion et vous pouvez prendre acte de notre détermination et de la remise en cause de notre participation au dialogue social, tant national que local.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !