Liste des auteurs

Un article de Jean-Michel Bezat et Christophe Jakubyszyn paru dans le Monde du 17 juin 2006

Dominique de Villepin gèle la privatisation de Gaz de France

samedi 17 juin 2006 par Jean-Michel Bezat, Christophe Jakubyszyn

Le projet de fusion entre Gaz de France (GDF) et Suez aura été la victime collatérale - temporairement ou définitivement - de l’affaiblissement politique du premier ministre. Devant la fronde des députés UMP et la menace d’une obstruction systématique de la gauche au Palais-Bourbon, Dominique de Villepin a préféré renoncer à présenter avant la fin de la session parlementaire le projet de privatisation de GDF - préalable indispensable à son mariage avec le groupe d’énergie et d’environnement.

Dans l’entourage de M. de Villepin, on indique que le projet de loi sur l’énergie, qui vient d’être soumis au Conseil d’Etat, sera scindé en deux parties : la première portant sur l’ouverture du marché de l’énergie aux particuliers le 1er juillet 2007 et les garanties données aux consommateurs (maintien des tarifs fixés par l’Etat, création d’un tarif social pour les ménages à très faibles revenus, transparence des contrats de gaz, etc.) devrait être rapidement soumise au conseil des ministres. Après un entretien avec Nicolas Sarkozy, jeudi 15 juin, M. de Villepin devait soumettre au président de la République un compromis qui lui permet de sauver la face.

En revanche, le chapitre du projet de loi qui prévoyait que l’Etat descende autour de 34 % dans le capital de GDF (contre 70 % au minimumprévu par la loi du 9 août 2004) et qu’il garde une action spécifique (golden share) dans le groupe gazier sera examiné plus tard. Matignon ne désespère pas de le soumettre à un des derniers conseils des ministres avant la trêve estivale, début août. Mais cette échéance elle-même reste très aléatoire tant le projet est politiquement sensible. Plus sur la forme, la méthode et le calendrier d’ailleurs, que sur le fond.

LE COUP DE GRÂCE

Le chef du gouvernement avait lui-même reconnu, jeudi, qu’il fallait se donner encore un peu de temps. "Nous sommes dans une phase de concertation sociale très importante, concertation politique également. A partir de là, il y a un certain nombre de suggestions, de propositions qui sont faites, avait-il indiqué en marge d’une visite au 501e-503e régiment de chars de combat à Mourmelon (Marne). Nous allons examiner l’ensemble de ces suggestions et propositions pour déterminer le meilleur projet possible, correspondant aux intérêts de notre pays."

C’est Bernard Accoyer qui, mercredi, a donné le coup de grâce au projet. Le président du groupe UMP de l’Assemblée nationale reconnaissait, à l’issue de la réunion hebdomadaire de son groupe, qu’"il n’y a pas une majorité suffisante" pour permettre l’adoption du texte. "Aujourd’hui, ajoutait le député de Haute-Savoie, ce n’est pas encore mûr, et le moment n’est pas encore venu. Peut-être viendra-t-il." Ce qui lui a valu le reproche de François Baroin, un proche de Jacques Chirac, de"mettre de l’huile sur le feu plutôt que de l’huile dans les rouages".

C’est Patrick Ollier, président de la commission des affaires économiques de l’Assemblée, qui a plaidé pour une scission du texte. Au ministère des finances, on revendique aussi cette idée. Le président de l’UMP, et plusieurs présidents de commissions parlementaires, comme Pierre Méhaignerie (finances) et Edouard Balladur (affaires étrangères), avaient en effet demandé au chef du gouvernement de "surseoir" au dépôt d’un texte qui courait le risque du rejet pur et simple ou de l’enlisement parlementaire. Or, après l’épisode du CPE , M. de Villepin ne pouvait pas se permettre d’engager à nouveau la responsabilité de son gouvernement sur la privatisation de GDF en recourant à l’article 49.3 de la Constitution.

Le projet industriel de fusion, qui créerait l’un des premiers groupes mondiaux d’énergie, a beau être plébiscité par les analystes et même par une partie de la droite, il pose encore de nombreuses questions. Vendredi 16 juin, sur RTL, M. Balladur a jugé nécessaire de "se donner quelques mois pour regarder avec discernement" et répondre à plusieurs questions, tout en précisant qu’il n’était pas hostile sur le fond au projet de fusion. "Qui va fixer les tarifs ? Le consommateur sera-t-il préservé ? Suez serait-il de ce fait mis à l’abri d’une OPA éventuelle ? Est-ce que c’est cohérent avec les règles de Bruxelles ?", a demandé l’ancien premier ministre.


Le calendrier fixé "dans les prochains jours", annonce M. Chirac

Le chef de l’Etat a eu, vendredi 16 juin, un mot visant à rassurer sur le dossier de fusion GDF-Suez : "Le gouvernement avance sur ce projet, qui est un projet d’intérêt majeur. C’est sur la base de cette volonté de dialogue et d’action qu’il va arrêter dans les prochains jours son calendrier parlementaire", a affirmé Jacques Chirac, en marge d’un sommet de l’Union européenne à Bruxelles. - (Avec Reuters )


Pour MM. Mestrallet et Cirelli, il n’y a "aucune autre piste qu’une fusion totale"

Gaz de France (GDF) et Suez ont conjointement réaffirmé, jeudi 15 juin, que leur projet restait celui d’une "fusion totale entre les deux groupes" et qu’"aucune autre piste n’a de réalité" pour les deux entreprises.

Dans un communiqué commun, les PDG de Suez, Gérard Mestrallet, et de GDF, Jean-François Cirelli, estiment que ce projet est le seul "désormais réalisable entre les deux sociétés qui permette de préserver leurs enjeux industriels, de maximiser leurs synergies et de défendre à court terme et à moyen terme les intérêts de leurs personnels et de leurs clients".

"Aucune autre piste évoquée n’a de réalité pour les deux entreprises, compte tenu de leur situation et de celle du secteur", ajoutent-ils.

La possibilité de prises de participations croisées entre les deux sociétés ou encore d’une offre publique d’échange (OPE) avait été défendue par une partie des députés de la majorité.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !