Liste des auteurs

Un article de Grégoire BISEAU paru dans Libération du 19 novembre 2005

EDF-GDF : la CGT n’est plus hostile à entrer en actions

samedi 19 novembre 2005 par Grégoire BISEAU

Peut-on à la fois s’opposer farouchement à l’ouverture de capital d’EDF et de GDF et l’accompagner en douceur quand elle devient réalité ? Oui, trois fois oui, répond la direction de la CGT. A midi, lundi, au moment où le groupe électrique doit faire son entrée à la Bourse de Paris, la CGT appelle à une manifestation devant l’hôtel Matignon pour déposer une pétition « EDF 100 % publique ». Une façon de dire que, jusqu’au bout, la CGT se sera battue. Au même moment, mais en coulisses cette fois, la même CGT est en train de discuter, avec plusieurs organisations syndicales, de la possibilité de participer à la création d’une association d’actionnaires salariés chez GDF. Et demain chez EDF. Des réunions bilatérales avec plusieurs autres syndicats de l’entreprise ont déjà eu lieu. Et une première séance de travail en commun est programmée. Avec la ferme volonté d’aboutir. « On cherche à créer les conditions pour permettre la naissance d’une association d’actionnaires salariés, ouverte à toutes les grandes organisations syndicales. Mais on ne veut pas que cela soit une émanation de la CGT », explique Jean-Paul Escoffier de la Fédération énergie CGT. Sur le même sujet

* Plus grosse opération boursière française

Réservés. N’y a-t-il pas là une possible schizophrénie à s’opposer à une entrée en Bourse, tout en souhaitant participer à la défense des actionnaires salariés ? « Non, répond Jean-Christophe Le Duigou, secrétaire national de la CGT. On peut contester une chose et reconnaître sa réalité quand elle s’installe. L’actionnariat salarié, c’est une réalité. Cela existe et on ne peut pas ne pas s’y intéresser. On se doit d’accompagner les salariés actionnaires. » Un message qui ne passe pas très bien auprès de la base cégétiste de GDF et d’EDF. Beaucoup de responsables cégétistes des deux entreprises sont soit hostiles, soit extrêmement réservés. Certains assurent même que le débat n’est pas tranché. « Tout le monde est d’accord pour discuter de l’opportunité d’y aller. Mais les avis sont très divergents, explique un administrateur CGT de GDF. Par définition, je me méfie du petit actionnaire. Et puis le pouvoir réel d’une telle association est forcément faible. En soi, cela ne sert pas à grand-chose. » L’une des réserves souvent mises en avant est la probable concurrence entre organisations syndicales et associations d’actionnaires, pour obtenir des représentants au conseil d’administration de l’entreprise. « Je ne crois pas qu’une telle association puisse mettre en péril la CGT, c’est un élément complémentaire de l’activité syndicale. Pour continuer notre démarche, en intégrant les actionnaires salariés », répond Jean-Paul Escoffier.

Désaccords. Reste que la démarche de la main tendue de la CGT n’a pas encore convaincu ses partenaires. « On n’a pas envie de travailler avec la CGT sur ces sujets-là. Il y a trop de désaccords entre nous. Et la CFDT a une vraie compétence en la matière... que la CGT aura sûrement envie de nous prendre », tranche Jacques Mouton de la CFDT. La bataille d’influence chez GDF, puis demain à EDF, risque d’être violente. « La direction de GDF nous a expliqué qu’elle était prête à aider financièrement une seule organisation d’actionnaires salariés, à la condition qu’elle regroupe toutes les organisations syndicales. En plus de l’enjeu politique, il y a une question d’argent non négligeable », décrypte un syndicaliste. « Or la CFDT souhaite rester indépendante de la direction », poursuit Jacques Mouton. La direction de GDF refuse pour l’instant de dévoiler publiquement ses projets. « C’est trop tôt, on y réfléchit », assure un porte -parole.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !