Liste des auteurs

La Tribune.fr - 22/02/07

EDF va investir 500 millions d’euros dans la maintenance de ses barrages

jeudi 22 février 2007
Un rapport confidentiel édité par la direction production et ingénierie hydraulique (DPIH) d’EDF et dévoilé par le magazine Capital, indique que près de la moitié des 450 barrages exploités par EDF sont dans un état très vétustes. Le groupe indique aujourd’hui qu’il va débloquer 500 millions d’euros pour la maintenance de ces barrages.

Les barrages vétustes d’EDF ont de quoi faire frémir, mais l’électricien est prêt à traiter en urgence le problème en débouclant un programme de 500 millions d’euros.

Et pour cause. Selon un rapport confidentiel publié par la direction production et ingénierie hydraulique (DPIH) d’EDF, et rendu public par le magazine Capital, 200 des 450 barrages exploités par l’électricien EDF sont dans un état de vétusté inquiétant.

Dévoilant, selon les cas, des fuites, des états de corrosion ou encore des risques d’effondrement, le rapport de 10 pages édité en août dernier a en effet de quoi suscité l’inquiétude. D’autant qu’il a été réalisé à la suite d’un grave incident survenu le 29 janvier sur le barrage de la Tuillières, en Dordogne. Cet incident avait eu pour effet le déversement de 5 millions de mètres cubes d’eau.

Prenant au sérieux la menace, EDF a indiqué aujourd’hui qu’il allait dégager 500 millions d’euros pour mettre en place un programme de maintenance. Ces fonds seront investis sur une période allant de 2007 à 2011.

"EDF a décidé d’engager un programme considérable d’investissements de maintenance pour un montant global de 500 millions d’euros sur la période 2007-2011", explique le groupe dans un communiqué. "Cette décision du président d’EDF a d’ailleurs été inscrite au plan moyen terme des investissements du groupe", ajoute l’électricien.

La situation revêt un caractère d’urgence pour une centaine des barrages concernés par la vétusté. Ils sont en effet jugés dangereux et risquent de provoquer à court terme des affaissements de terrain, des destructions de routes et des inondations de villages comme conséquences possibles.

Le rapport que s’est procuré le magazine Capital stipule en outre que les problèmes liés à la dangerosité des barrages sont notamment concentrés dans les Alpes, ainsi que dans le Massif central et les Pyrénées.

Ce rapport a en tous cas suscité un l’émoi chez les association écologistes. Le réseau Sortir du nucléaire a pour sa part exprimé "sa plus grande colère". "Au lieu de gaspiller 3,3 milliards d’euros pour construire le réacteur nucléaire EPR prévu à Flamanville (Manche), EDF doit donner la priorité immédiate à la sécurisation des barrages hydroélectriques", fustige l’organisation écologiste qui regroupe 765 associations.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !