Liste des auteurs

Jane Barrett et Anshuman Daga | capital.fr le 28 février 2007

ENEL FAIT SON ENTRÉE DANS LA BATAILLE POUR LE CONTRÔLE D’ENDESA

mercredi 28 février 2007

MADRID/LONDRES (Reuters) - Enel, le numéro un italien de l’électricité, a fait une entrée surprise dans la bataille engagée il y a 17 mois pour le contrôle de l’espagnol Endesa en achetant 10% de ce dernier sur le marché, une irruption qui pourrait compromettre l’offre d’achat de l’allemand E.ON.

Dans un communiqué de deux phrases, Enel a précisé mardi avoir acquis 9,99% d’Endesa au prix de 39 euros l’action, alors qu’E.ON offre 38,75 euros par titre. Endesa avait terminé la séance à 38,12 euros.

Enel, dont l’Etat italien possède 32%, a ainsi déboursé 4,1 milliards d’euros, le plus gros investissement jamais réalisé en une seule fois par le groupe. Il explique que cette acquisition "s’inscrit dans la stratégie d’Enel visant à renforcer la position de l’entreprise sur le marché européen de l’électricité".

E.ON, dont le nom n’est pas cité par le communiqué d’Enel, pourrait bien être la principale victime de l’entrée de l’italien dans le dossier Endesa.

Le gouvernement espagnol s’efforce depuis le début de faire barrage à l’OPA du géant allemand, d’un montant de 41 milliards d’euros, car il ne souhaite pas voir le premier producteur d’électricité du royaume passer sous contrôle étranger.

Mais E.ON a jusqu’à présent contourné un par un tous les obstacles mis sur sa route. La dernière étape qui lui restait jusqu’à présent à franchir était le vote des actionnaires sur l’abandon du statut d’Endesa plafonnant à 10% le pourcentage des droits de vote susceptible d’être détenu par un actionnaire unique.

Le principal opposant à E.ON était jusqu’à mardi le groupe espagnol de construction Acciona, qui avait accumulé une participation de 21% dans Endesa et affirmé son opposition à l’offre de l’allemand.

Arguant de sa forte présence sur le marché des énergies renouvelables, Acciona assure qu’un partenariat entre lui et Endesa serait plus bénéfique à l’électricien espagnol qu’un scénario avec E.ON.

UNE ALLIANCE ENEL-ACCIONA ?

Enel ayant déboursé un prix supérieur à celui offert par E.ON, il est probable qu’il s’allie à Acciona, ont estimé des professionnels des marchés, ce qui obligerait E.ON à s’assurer le soutien des trois quarts des autres actionnaires de sa cible.

Acciona s’est refusé à tout commentaire.

"A l’évidence, Enel ne peut pas s’associer à l’offre d’E.ON. S’il parvient à ses fins, les Allemands auront perdu la bataille pour Endesa", a déclaré le responsable d’une société de courtage espagnole.

E.ON n’est pas autorisé à relever de nouveau son offre d’achat, ont précisé les autorités de marché espagnoles.

Des sources proches du dossier ont expliqué qu’Enel pourrait tenter de monter à 25% du capital d’Endesa mais qu’il aurait besoin du feu vert de l’autorité espagnole du secteur de l’énergie pour franchir le seuil de 10%.

Avant l’annonce de l’entrée d’Enel au tour de table d’Endesa, le ministre espagnol de l’Industrie, Joan Clos, a déclaré ne pas croire qu’E.ON puisse obtenir la modification des statuts d’Endesa.

"Nous ne pouvons pas intervenir mais je pense qu’il se formera probablement une sorte de pacte (d’actionnaires)", a-t-il dit à la radio Cadena Ser.

Le conseil d’administration d’Endesa a recommandé aux actionnaires d’approuver la suppression du plafonnement des droits de vote lors du scrutin prévu le 20 mars et il a jugé satisfaisant le prix offert par E.ON. Mais il n’a pour autant recommandé formellement l’offre du groupe allemand, qui sera close le 29 mars.

Enel avait exprimé l’an dernier son intérêt pour le français Suez avant que celui-ci annonce son intention de fusionner avec Gaz de France. Le groupe italien est déjà implanté en Espagne, où il possède la petite compagnie Viesgo.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !