Liste des auteurs

« Encore un tacle au dialogue social »

jeudi 7 juin 2012 par coordination CGT SNET

Il ne se passe pas une semaine dans notre entreprise sans découvrir un nouveau coup bas de la part d’E.on.

Une semaine on nous propose des mesures salariales au rabais qui, malgré des négociations tendues, n’atteignent pas le niveau des attentes des agents. La semaine qui suit, c’est la participation qui disparaît malgré le fait que l’entreprise engrange une nouvelle fois des millions d’Euros de bénéfices (45 M€)…

La direction joue avec le personnel comme le ferait un chat avec une souris. Elle use psychologiquement chaque agent par son obsession à vouloir fermer les sites, à vouloir supprimer un maximum d’emplois, tout en exerçant une oppression continue sur les salaires et les conditions de travail.

La charge de cette semaine s’appelle « E.on’s Business Service Centers ». Ces centres de services, propres à Eon, ne sont ni plus ni moins que l’externalisation voir la précarisation de services comme la comptabilité, les ressources humaines et les achats.

En effet, à travers « E.on 2.0 » le groupe crée des centres de compétences décentralisés pour l’ensemble de l’Europe. Un en Allemagne, l’autre en Roumanie.

Quand Eon annonce « qu’il a été identifié des possibilités considérables d’améliorations dans les domaines de la comptabilité, RH, et de l’approvisionnement », il faut traduire « qu’il a été identifié des milliers de postes à supprimer permettant de gagner plus d’argent ». Ce sont des centaines d’agents et leurs familles qui seront privées d’emploi par cette stratégie purement financière. Pour E.on, le processus doit débuter dès cette fin d’année et devrait être achevée d’ici à 2015.

D’ores et déjà, la CGT s’indigne vis-à-vis de cette politique. La complexité du marché de l’énergie Français, du statut national des IEG et la difficulté des règles comptables nationales ne peuvent être compatibles avec ces politiques libérales fragilisant le secteur de l’énergie.

Dire STOP à ce saccage humain et industriel, c’est poser la question des enjeux industriels et énergétiques de notre pays !!

Pour autant, les salariés de la SNET n’ont pas baissé les bras ; au contraire chacun mesure aujourd’hui ce sur quoi les syndicats les alertaient hier. La direction nationale ment, ne respecte pas ses engagements et prend le personnel pour des idiots. Cette attitude inexcusable et inqualifiable d’E.on fait monter un ras le bol des agents de la SNET au regard des exigences patronales et matraquage incessant de l’actionnaire Allemand.

E.on nous en fait la démonstration par le biais de la restructuration des services support. La CGT avait interpellé la Direction nationale lors du CCE du 29 juin dernier sur le fait que « certains acheteurs partiraient dans d’autres pays ». Le DRH l’avait alors purement contesté. De même, en septembre dernier et suite à une réunion à Hanovre à laquelle la CGT avait participé (Comité Européen), cette dernière avait présenté dans cette même instance une note de la fleet stipulant que des restructurations allaient avoir lieu dans des services supports (RH, comptabilité, achats…) des différentes entités d’Eon. A l’époque la Direction a indiqué « que la SNET ne serait pas concernée par ces mesures ». Soit notre Direction a une pathologie mentale non négligeable, qui mérite une intervention sérieuse, soit elle nous prend pour des attardés mentaux incapables de relever et de décoder son attitude mensongère. Comment la Direction Générale de E.on France peut elle jurer ses grands dieux qu’elle n’était pas au courant de la démarche du groupe E.on. Pourquoi mentir avec autant d’aplomb ?

Il est évident que ce n’est que le début d’un processus qui va affecter tous les métiers de la SNET afin de « virer » les agents statutaires. SNET supprime des postes IEG et Eon embauche au régime général.

Comment se fait il que la Direction de la SNET ne communique-t-elle pas aux organisations syndicales son plan d’action de réduction des fonctions support ? Il est scandaleux qu’elle n’ait pas convoqué un CCE et au moins contacté les représentants du personnel avant cette annonce.

Jamais le personnel de notre entreprise n’a été autant méprisé et autant rabaissé par sa direction. D’ailleurs la CGT invite tous les salariés à se rapprocher d’elle pour faire cesser les pratiques d’Eon.

La CGT exige la transparence sur la stratégie de l’entreprise, le dialogue social avec tous les représentants et le respect du personnel ainsi que le passage au statut des industries électriques et gazières pour tout le personnel d’Eon en France.

La CGT exige que la direction suspende toute suppression de poste, de respecter l’ensemble des instances et les organisations syndicales, qu’elles soient locales et nationales.

Ces dernières se doivent d’être légalement informées et consultées sur ces différents points.

Ceux qui vivent sont ceux qui luttent

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !