Liste des auteurs

La Tribune - édition électronique du 16/11/05

Endesa promet d’importants dividendes grâce à ses bons résultats

mercredi 16 novembre 2005
L’électricien espagnol a dégagé un bénéfice supérieur aux attentes sur les neuf premiers mois 2005. Afin de contrer l’OPA de Gas Natural, il promet d’importants dividendes. Mais Endesa ne peut pas verser de dividendes extraordinaires alors qu’il est la cible d’une OPA.

Les bons résultats d’Endesa confortent l’intérêt de Gas Natural. Le premier groupe d’électricité espagnol a publié aujourd’hui un bénéfice net de 1,55 milliard d’euros sur les neuf premiers mois de l’année 2005. Un chiffre qui progresse de 32,8% par rapport à la même période de l’année dernière. Cette performance est supérieure aux attentes des analystes qui tablaient sur un bénéfice compris entre 1,38 et 1,41 milliard d’euros. Le groupe a également dégagé de la croissance, avec un chiffre d’affaires qui progresse de 26,8% à 12,64 milliards d’euros sur neuf mois.

Pour le seul troisième trimestre, Endesa a réalisé un chiffre d’affaires de 4,67 milliards d’euros (+30,7%) et un bénéfice de 734 millions d’euros, en hausse de 46,8%. Ces bonnes performances justifient l’intérêt porté par Gas Natural à Endesa. Le gazier a lancé une offre de rachat hostile sur l’électricien pour 22,5 milliards d’euros au début du mois de septembre.

Mais pour défendre son indépendance, Endesa a promis la distribution de 7 milliards d’euros de dividendes étalée sur cinq ans (voir ci-contre), notamment grâce à ses bons résultats. Lors de la présentation de ce matin, Endesa a annoncé qu’il comptait distribuer un dividende d’au moins 2 euros par action. Il comprendrait notamment 0,305 euro par action de dividende ordinaire ainsi qu’environ 1,2 euro par action de dividende extraordinaire provenant de la répartition de 100% de ses plus-values.

Parmi ces plus-values, le dividende comprendrait celle de la cession de la participation d’Endesa dans l’opérateur télécoms Auna. Ce dernier détenait Amena qui a été cédé à France Télécom en juillet dernier (voir ci-contre). Endesa a souligné qu’il avait encaissé 1,06 milliard d’euros grâce à la cession de sa participation dans Auna.

Bref, ce manque de précision concernant le versement du dividende a amené l’autorité espagnole de régulation des marchés à suspendre le cours du titre Endesa ce matin. La cotation a repris en début d’après-midi. Le gendarme de la Bourse a donc demandé à Endesa de fournir des précisions quant à la répartition et à la composition des dividendes ordinaires et extraordinaires. Selon le gendarme de la Bourse, Endesa ne peut pas verser de dividendes extraordinaires tant qu’elle est la cible d’une OPA.

A la clôture, l’action Endesa recule de 0,94% à 20,99 euros à la Bourse de Madrid.

Recours d’Endesa devant la CEJ

Endesa va déposer un recours devant la Cour européenne de justice (CEJ) suite à la décision de la Commission européenne prise hier, le 15 novembre. Bruxelles a décidé de ne pas se prononcer sur l’OPA hostile de Gas Natural sur Endesa. La Commission a invoqué le fait que les deux groupes réalisent au moins 75% de leur chiffre d’affaires total communautaire en Espagne. La décision sur une fusion appartient donc, selon Bruxelles, aux autorités de la concurrence espagnole.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !