Liste des auteurs

Dépèche AFP - 16/02/05 18:02

Endesa veut presque doubler les capacités de production de la Snet en France

mercredi 16 février 2005

PARIS, 16 fév 2005 (AFP)

Le groupe espagnol Endesa veut investir dans la Snet, qu’il contrôle à hauteur de 65%, 2.000 mégawatt de nouvelles capacités de production dans des centrales à cycle combiné et 200 MW supplémentaires dans l’éolien, a-t-il annoncé mercredi en présentant le plan industriel de la Snet.

Alors que la Snet dispose aujourd’hui en France de quatre centrales atteignant 2.600 MW, le groupe aura à l’horizon 2010 une capacité de production de 4.800 MW. Lors de la prise de contrôle en septembre de la société nationale d’électricité et de thermique, Endesa avait déjà annoncé son intention de renforcer les capacités de production de la Snet.

Pour les 2.000 MW supplémentaires, le budget d’investissement représente environ 1 milliard d’euros. Le groupe n’a pas encore reçu les autorisations de construction et d’exploitation émanant du ministère de l’Industrie et du ministère de l’Environnement.

L’espagnol ambitionne de devenir "le deuxième ou troisième groupe" actif sur le marché français de l’énergie, ouvert à la concurrence, a affirmé lors d’une conférence de presse le directeur général Europe d’Endesa, Jesus Olmos. Endesa vise d’ici 2010 une part de marché de la Snet d’environ 4%, contre 2,5% actuellement.

Les nouvelles capacités dans l’énergie classique permettront de couvrir une partie des besoins futurs de capacité de pointe sur le marché français, a souligné le directeur général de la Snet, Joaquim Galindo.

Quant au renouvelable, il est prévu l’installation d’un parc éolien de 200 MW dans les quatre prochaines années.

Selon les prévisions du gestionnaire du réseau de transport (RTE), la France aura besoin de produire environ 8.000 MW de capacités supplémentaires entre 2008 et 2015 pour répondre à la croissance de la consommation d’électricité.

Endesa a cependant reconnu qu’il sera "très difficile" de concurrencer l’énergie nucléaire bon marché produite par EDF avec les centrales à cycle combiné de la Snet. "Nous espérons cependant pouvoir jouer sur les 3.000 heures de pointes par an que l’énergie nucléaire ne peut couvrir", a indiqué M. Olmos. "En France, les centrales à cycle combiné sont complémentaires des centrales nucléaires", a-t-il affirmé.

© 2005 AFP

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !