Liste des auteurs

Ensemble jusqu’au bout

mercredi 29 janvier 2014 par CGT Centrale Gardanne

Depuis le 14 janvier 2014, les salariés avec la CGT ont entamé un mouvement de grève continu afin de faire avorter le projet de la direction de destruction d’emplois et d’externalisation des services. L’objectif clairement affiché par les travailleurs est le maintien au minimum des 182 emplois statutaires et l’abandon des externalisations.

Depuis plusieurs mois la direction reste ferme sur ses positions et se trouve confronter à la lutte déterminée des salariés de la Centrale de Gardanne. Ce combat légitime et de haut niveau empêche clairement la direction d’avancer sur ses projets capitalistes.

Ne s’en sortant d’aucune manière, la direction choisit maintenant de s’attaquer directement et personnellement à 2 délégués du site.

Les attaques franches contre la CGT (dénonciation du droit syndical, dénonciation des conventions de détachement pour 3 camarades nationaux…) ne suffisaient plus.

Aujourd’hui le secrétaire général et le secrétaire général adjoint du syndicat CGT de la Centrale de Gardanne ont reçu ce jour une mise à pieds conservatoire de 30 jours avec perte totale du salaire ainsi qu’une convocation pour un entretien préalable au licenciement.

Cette attaque scandaleuse ne doit en aucun cas nous faire céder sur nos revendications. Bien au contraire !! Par cette démarche, la direction montre ses faiblesses. Ne nous laissons pas abuser par une stratégie visant simplement à casser notre rapport de force. C’est bien cela qui les dérange !!

La démonstration de l’absence de dialogue social est de nouveau faite. Les travailleurs répondront par la lutte à la hauteur de l’attaque portée contre leur organisation.

Tout le monde aura compris que ces mesures de licenciement ne sont qu’un début. Le but pour la direction est bien d’anéantir le rapport de force à Gardanne en coupant la tête de 2 responsables du syndicat CGT de la Centrale de Gardanne.

Nous devons répondre à ces pratiques d’un temps que l’on croyait révolu sans pour autant se détourner de nos revendications essentielles. L’emploi est au centre de notre démarche. Continuons à nous mobiliser pour défendre nos emplois statutaires, lutter contre les externalisations des services et permettre aux plus anciens de prétendre à un départ à la hauteur des efforts fournis pendant toute une vie professionnelle.

EON voleurs !! Gouvernement complice ??

Les pouvoirs publics doivent assumer leurs responsabilités alors que va être versé plus de 2,6 milliards euros d’argent public dans le cadre du projet biomasse. C’est bien un projet d’ampleur nationale diligenté par les pouvoirs publics. EON ne porte ce projet que pour s’engraisser sur le dos des contribuables. Le gouvernement doit obliger l’actionnaire à assumer son rôle social de par l’argent public qu’il va percevoir et annuler les procédures à l’encontre des représentants du personnel.

La lutte et la mobilisation des salariés seront déterminantes pour que l’issue de ce conflit nous soit à tous favorable.

L’attaque portée sur notre organisation est inacceptable et ne fera que renforcer notre détermination à nous battre pour faire aboutir nos revendications.

Ceux qui vivent sont ceux qui luttent !

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !