Liste des auteurs

Lucy Bateman | L’Humanité du 15.10.2007

Explosion du temps de travail chez Renault

lundi 15 octobre 2007 par Lucy Bateman
Une étude sur « le bien-être au travail » au centre de Guyancourt, doit être remise cette semaine.

Des dépassements massifs du temps de travail, sans compensation : le rapport sur le « bien-être au travail » commandé par le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail du Technocentre Renault de Guyancourt, dans les Yvelines, sera présenté officiellement jeudi. Cette expertise avait été demandée par les syndicats après les suicides de trois salariés du Technocentre survenus entre octobre 2006 et février 2007. L’un de ces suicides a été reconnu comme accident du travail par la Sécurité sociale, les deux autres sont en cours d’examen. « Pour la première fois, une enquête indépendante apporte des signes objectifs et concrets de dépassement massif du temps de travail chez Renault », a déclaré un syndicaliste.

Selon l’étude du cabinet Technologia, les deux tiers des salariés, cadres comme techniciens, déclarent travailler de neuf à douze heures par jour, en particulier en emportant du travail à la maison. L’étude a été lancée en juin sur la base d’un questionnaire auquel 64 % des quelque 9 000 salariés Renault du Technocentre ont répondu, ainsi que d’’une centaine d’entretiens individuels. « D’après le rapport, 1 700 personnes, soit un tiers des personnes interrogées, sont en situation de surstress, susceptible de les conduire à une pathologie », rapporte Denis Dedieu, de la CFDT du Technocentre. 51 % des salariés ne se sentent « pas soutenus par leur hiérarchie », poursuit la CFDT, qui dénonce « l’omerta » sur le temps de travail des cadres et agents de maîtrise.

Technologia « a cherché à savoir si l’organisation générait de la souffrance au travail », a précisé Denis Dedieu. Le cabinet a relevé « des difficultés dans le management de proximité », ainsi qu’un « manque d’autonomie de décision » pour tous, du fait de l’augmentation du niveau d’exigence de la direction et d’une mauvaise répartition de la charge de travail.

Avant même les résultats de l’étude de Technologia, la direction avait semblé reconnaître le problème et présenté un « plan de soutien » assorti, fin septembre, de « mesures sur la maîtrise du temps de travail ». Elle avait notamment resserré les horaires d’ouverture de ses cinq sites d’ingénierie (15 000 salariés) de 7 heures à 20 h 30 en semaine, contre 5 h 30 à 22 h 30 jusqu’alors.

La direction reconnaissait alors « une maîtrise insuffisante du temps de travail, conduisant à des temps de présence et de travail qui peuvent être excessifs », « un temps de repos parfois insuffisant » et « une diminution des occasions d’échange et de convivialité ». Mais rien sur la charge de travail, dénoncée par les syndicats comme un facteur incontournable de souffrance pour les salariés : le Technocentre a doublé le nombre de modèles de voitures à concevoir chaque année, depuis le contrat 2009 du PDG Carlos Ghosn, lancé en février 2006. L. B

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !