Liste des auteurs

AFP / 03 juillet 2012

Gaz : l’allemand EON arrache à Gazprom un rabais qui pourrait faire école

vendredi 6 juillet 2012

Le numéro un allemand de l’énergie EON a arraché au géant russe Gazprom un généreux rabais sur ses livraisons, sur fond de grandes manoeuvres dans toute l’Europe sur les tarifs du gaz importé.

Le groupe basé à Düsseldorf (ouest) a indiqué dans un communiqué que les nouveaux tarifs négociés avec Gazprom, qui s’appliquent de manière rétroactive à partir de la fin 2010 et jusqu’en 2036, augmenteraient son résultat d’un milliard d’euros pour le seul premier semestre 2012.

Il a dans la foulée fortement relevé ses prévisions annuelles.

EON, principal client du groupe russe, table désormais en 2012 sur un excédent brut d’exploitation entre 10,4 et 11 milliards d’euros (contre 9,6 à 10,2 milliards d’euros auparavant).

Le bénéfice net hors exceptionnels devrait s’établir entre 4,1 et 4,5 milliards d’euros (contre 2,3 à 2,7 milliards).

Cette annonce n’a valu à EON qu’une euphorie de courte durée en Bourse, avant un contre-coup sévère : vers 14h50 GMT son action perdait 0,78% à 17,09 euros, lanterne rouge du Dax, tandis que celle de son concurrent RWE, toujours en discussions avec Gazprom pour sa part, gagnait au contraire 0,90% à 33,11 euros.

EON et Gazprom étaient engagés depuis près d’un an dans une procédure d’arbitrage à propos des tarifs mais n’avaient jamais caché que leur objectif était de parvenir à un accord à l’amiable.

Comme c’est habituel dans ce secteur, EON est tenu par des contrats à long terme avec ses fournisseurs qui prévoient un prix d’achat élevé et indexé sur le cours du pétrole, alors que le prix de revente aux clients a beaucoup baissé, pour cause d’offre très abondante.

L’indexation existe toujours mais elle a été assouplie de manière à réduire fortement notre risque, a expliqué à l’AFP un porte-parole d’EON, qui achète à Gazprom environ un tiers du gaz qu’il distribue.

Le numéro un allemand avait déjà renégocié à la baisse ses contrats avec un autre important fournisseur, le norvégien Statoil.

Ces succès pourraient avoir des répercussions sur tout le secteur de l’énergie en Europe et en particulier pour le numéro deux allemand RWE, pour l’italien Eni et pour le français GDF Suez, a déclaré à l’AFP Sven Diermeier, analyste chez Independent Research, à Francfort (ouest).

Il est très probable que les négociations (entre ces entreprises et Gazprom) auront un résultat similaire à celles menées par EON, a-t-il dit.

Une porte-parole de RWE a décliné tout commentaire dans l’immédiat mais rappelé que le groupe tablait sur des réductions significatives de sa facture auprès de Gazprom à partir de l’an prochain.

GDF Suez a fait savoir à l’AFP qu’il avait déjà conclu avec succès les négociations sur les prix des contrats long terme de gaz naturel pour 2011 et 2012 avec la quasi-totalité de ses fournisseurs, de manière à prendre davantage en compte le prix du marché.

Pour le groupe français cette révision conduit à une baisse significative du prix du gaz importé en Europe pour 2012 et au-delà, et par ailleurs GDF Suez se dit prêt à renégocier si nécessaire la quasi-totalité de ces contrats à long terme pour 2013.

Si ces renégociations marquent un petit tournant sur le marché du gaz, où jusqu’ici les prix étaient gelés à l’avance pour de très longues périodes et fermement arrimés au cours du pétrole, M. Diermeier ne prévoit cependant pas de révolution.

A long terme je vois mal les géants de l’énergie n’acheter leur gaz que sur le marché, où le prix fluctue en permanence, explique-t-il.

En ce moment c’est évidemment tentant car les prix au jour le jour ont beaucoup baissé. Mais fonctionner ainsi à long terme comporte trop de risques pour les acheteurs car l’excès d’offre ne persistera pas éternellement. Et pour les fournisseurs comme Gazprom, seuls des engagements de long terme apportent la sécurité nécessaire à des investissements, a résumé l’analyste.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !