Liste des auteurs

Alain Tremel | L’Humanité le 13.02.2008

Grève contre les mac-jobs

jeudi 14 février 2008 par Alain Tremel
Restauration. Marseille confirme son statut de laboratoire des luttes sociales dans les secteurs difficiles, là où les salariés sont le plus exposés.

Alors que les employés de l’hypermarché Carrefour de Grand Littoral sont en grève depuis le 1er février et poursuivent leur mouvement, ce sont les employés des 17 McDonald’s de la ville qui ont débrayé lundi avant de défiler dans le centre et de rejoindre le siège de leur direction pour exprimer leur colère. Un mouvement d’une ampleur inédite, qui a été rejoint par certains restaurants de la périphérie et du département. La situation de McDo à Marseille est assez différente de celle que l’on retrouve dans le reste du pays, puisqu’un seul franchisé, Francesco Brescia, détient l’ensemble de ces magasins et emploie 1 200 personnes à travers la société Brescia Investissement UES. Mais McDonald’s France, qui semble peu apprécier cette situation, a déjà remis la main sur deux restaurants récupérés après vingt ans de franchise.

Des « salaires trop bas qui ne permettent pas aux salariés de vivre dans des conditions normales », des « ouvertures 24 heures sur 24, des ventes extérieures en plein hiver et l’allongement du travail de nuit qui engendrent des problèmes de sécurité, de santé au travail et une dégradation des conditions de travail », « le travail précaire à temps partiel imposé »…, les revendications des grévistes sont nombreuses. Comme dans la grande distribution, la participation au mouvement a été importante, entraînant la fermeture de plusieurs restaurants et une activité ralentie pour les autres. « McDo à Marseille est dans une situation atypique », explique Charles Hoareau, figure locale de la CGT. « Durant l’été 2006, le restaurant de la Blancarde avait déjà connu un long conflit, ce qui est rare dans une entreprise pareille. Des avancées, notamment dans la représentation syndicale, avaient été obtenues, ce dont la direction cherche à se débarrasser aujourd’hui. »

C’est à l’appel de l’intersyndicale CFDT-CFTC-CGT-FO que les salariés se sont mobilisés, avec comme première préoccupation le pouvoir d’achat. « Plusieurs questions ont été posées : le 13e mois, la mutuelle, le blocage des négociations salariales annuelles… », explique Avellino Carvalho, en charge du commerce à l’UD CGT des Bouches-du-Rhône. « Pour l’heure, les tentatives de négociations avec la direction n’ont rien donné, le mouvement pourrait se poursuivre. En toile de fond de ce conflit, il y a également les pressions qui sont exercées contre les militants syndicaux dans chacune de ces entreprises que sont les restaurants McDo. »

La mobilisation des salariés était encore importante hier. Dès lundi, Fabrice Ribeiro, délégué FO, avait prévenu : « Nous avons eu un échange et nous avons rappelé nos revendications. Nous espérons une réponse et des garanties mercredi matin. Une action est déjà prévue mercredi à midi et si les choses n’avancent pas, nous n’excluons pas une grève illimitée… »

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !