Liste des auteurs

Dépêche AFP paru sur lemonde.fr le 30 décembre 2005

"Guerre du gaz" : la double politique de l’Ukraine

dimanche 1er janvier 2006
Alors que la délégation gouvernementale ukrainienne, qui se trouve à Moscou depuis mercredi pour tenter de trouver une solution de dernière minute, ne voit pas d’issue positive à cette "guerre du gaz", le gouvernement ukrainien s’est accordé avec le Turkménistant autour de la livraison de gaz à bas prix.

D’un côté, le premier ministre ukrainien, Iouri Ekhanourov, a annoncé vendredi que la Russie avait rejeté toutes les propositions, avancé par l’Ukraine lors des négociations sur le prix du gaz russe qui ont eu lieu jeudi soir à Moscou. M. Ekhanourov a cependant affirmé que le président russe Vladimir Poutine était opposé à l’idée de couper le gaz à l’Ukraine à partir du 1er janvier, alors que le patron de Gazprom, Alexeï Miller a réaffirmé "nettement et résolument" que le robinet en direction de l’Ukraine sera fermé dimanche.

DU GAZ POUR "MOINS DE 65 DOLLARS"

Au même moment, l’Ukraine et le Turkménistan, son autre fournisseur de gaz, ont trouvé un accord alternatif. Le Turkménistan a, selon son président Saparmourat Niazov, "signé récemment un accord pour [l’exportation] de 40 milliards de m3 de gaz" pour 2006, contre 29 milliards de m3 exportés à l’Ukraine, en 2004.

Le prix n’a pas été précisé, mais le président indique dans le quotidien officiel Neutralni Turkménistan, qu’il sera "un peu inférieur" à 65 dollars pour 1 000 m3. Or, Gazprom a demandé à Kiev de payer entre 220 et 230 dollars pour 1 000 m3 en 2006, contre 50 actuellement.

Dans cette nouvelle perspective, les Russes ont avancé de nouvelles propositions, selon M. Ekhanourov. Le ministre de l’énergie russe Viktor Khristenko aurait déclaré selon le responsable ukrainien "que les Russes aimeraient bien remplacer [les livraisons à l’Ukraine] de gaz turkmène par du gaz russe".

Le chef du gouvernement ukranien a laissé entendre que Kiev n’était pas favorable à cette proposition, soulignant que les Ukrainiens étaient satisfaits des conditions de coopération avec les Turkmènes. Interrogé sur le but de la proposition russe, M. Ekhanourov a répondu : "Je pense que les gens veulent gagner de l’argent". De nouvelles propositions seront faites dans la soirée.

L’Ukraine consomme annuellement environ 75 milliards de m3 de gaz, sur les 20 milliard de m3 qu’elle produit. Le reste vient des importations de Russie (environ 25 milliards de m3) et de Turkménistan, selon la compagnie gazière et pétrolière d’Etat ukrainienne Naftogaz.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !