Liste des auteurs

La Tribune.fr - 21/08/08

Hausse massive des prix de l’énergie outre-Manche

vendredi 22 août 2008
Après EDF Energy et British Gas, Scottish & Southern Energy, deuxième fournisseur d’électricité du Royaume-Uni l’allemand E.ON annoncent à leur tour de forte hausse des prix du gaz et de l’électricité au Royaume-Uni.

Deux des six fournisseurs d’énergie britanniques ont annoncé jeudi des hausses massives de plus de 25% des tarifs du gaz et de plus de 15% de ceux de l’électricité, dernières d’une série d’augmentations à deux chiffres chez les opérateurs au Royaume-Uni.

Scottish & Southern Energy, deuxième fournisseur d’électricité du Royaume-Uni avec 8,45 millions de clients, a annoncé une augmentation de 29,2% du prix du gaz et de 19,2% de celui de l’électricité.

E.ON, qui sert 5,5 millions de clients au Royaume-Uni, a annoncé pour sa part des hausses de 26% pour le gaz, et de 16% pour l’électricité. Le groupe énergétique allemand a justifié sa décision par l’augmentation des prix de gros de l’énergie, en hausse de 51% depuis février, selon la compagnie.Ces hausses font suite à celles annoncées par deux autres opérateurs depuis le début du mois de juillet.

EDF Energy (filiale du Français EDF), avait ouvert le bal en annonçant une augmentation de 17% pour l’électricité et de 22% pour le gaz.

British Gas, filiale de Centrica et plus gros opérateur du pays avec près de 16 millions de foyers, avait suivi quelque jours après avec une hausse de 35% pour le gaz et de 9% pour l’électricité.

Parmi les six principaux fournisseurs d’énergie du pays, seules la filiale de la compagnie allemande RWE, Npower, et celle de l’Espagnole Iberdrola, Scottish Power, n’ont pas encore annoncé d’augmentations cet été.

Ces hausses des prix de l’énergie pourraient alimenter encore l’inflation, qui a déjà atteint un niveau record depuis seize ans de 4,4% sur un an en juillet, ce qui dissuade la Banque d’Angleterre de baisser les taux d’intérêts alors même que les craintes de récession au Royaume-Uni se font de plus en plus précises.

Au début du mois d’août, une association de consommateurs avait accusé les grands fournisseurs d’énergie européens de "puiser dans les poches" des Britanniques en augmentant les tarifs de façon importante de ce côté-ci de la Manche, pour pouvoir maintenir des prix bas dans leurs pays d’origine.

Ces hausses de tarifs, qui réduisent le pouvoir d’achat des ménages, augmentent aussi la pression sur le gouvernement de Gordon Brown, qui bat des records d’impopularité, pour qu’il prenne des mesures compensatoires.

Mercredi, le premier ministre avait assuré qu’il était déterminé à aider les ménages à faire face à la hausse des factures d’énergie et de carburant, et laissé entendre que des mesures seraient présentées en septembre.

Les six opérateurs privés qui se partagent le marché britannique (British Gas, Scottish & Southern, et les filiales des Allemands EON et RWE, du Français EDF et de l’Espagnol Iberdrola) fixent librement leurs prix et procèdent en général chaque semestre à des modifications, qui sont parfois à la baisse, en fonction des prix sur le marché de gros.

source AFP

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !