Liste des auteurs

une dépèche AFP parue sur lemonde.fr le 21 avril 2006

L’OPA hostile de Gas Natural sur Endesa suspendue par le Tribunal suprême espagnol

vendredi 21 avril 2006

Le Tribunal suprême espagnol a décidé de suspendre provisoirement l’autorisation du gouvernement à l’OPA hostile du groupe Gas Natural sur la compagnie d’électricité Endesa, a indiqué, vendredi 21 avril, une source judiciaire. Selon celle-ci, la haute juridiction a conditionné l’application de cette mesure au versement d’une caution de 1 milliard d’euros par Endesa, numéro un du secteur électrique espagnol. La suspension est une "mesure préventive" dans l’attente de l’examen en profondeur de la requête d’Endesa.

Dans son recours auprès du Tribunal suprême, Endesa avait affirmé que le gouvernement socialiste espagnol avait autorisé sous conditions, en février, l’offre de 22,5 milliards d’euros de Gas Natural, en dépit de l’avis négatif du Tribunal de la concurrence à cette opération."L’exécutif n’avait pas expliqué pourquoi il n’avait pas tenu compte de cet avis", a indiqué un porte-parole d’Endesa. La compagnie a également dénoncé l’entente scellée par Gas Natural et le deuxième opérateur électrique espagnol, Iberdrola, par laquelle le premier s’est engagé à revendre au second entre 7 et 9 milliards d’actifs en cas de succès de son OPA.

NOUVEL ÉCHEC POUR LE GOUVERNEMENT

Début avril, le Tribunal de commerce de Madrid avait déjà suspendu l’offre du premier groupe gazier espagnol, toujours à la demande d’Endesa qui avait versé à cette occasion une caution, également d’un montant de 1 milliard d’euros.

En prenant le contrôle d’Endesa, Gas Natural, qui est deux fois plus petit, avait l’ambition de donner naissance au troisième groupe énergétique mondial en termes de clients.

La décision du Tribunal suprême est un nouvel échec pour le gouvernement socialiste de José Luis Zapatero, partisan de la constitution d’un grand groupe dans un secteur de l’énergie.

Quant à Endesa, elle est également visée par une offre de 29,1 milliards d’euros du groupe allemand E.On, à laquelle Madrid s’est opposé. Bruxelles s’est élevée contre cette position, jugée protectionniste, de l’Espagne.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !