Liste des auteurs

MARIE VISOT. | Le figaro du 10 mars 2007

L’activité française a du mal à repartir

samedi 10 mars 2007 par Marie Visot
Malgré les messages d’optimisme répétés du gouvernement, les mauvais chiffres s’amoncellent depuis plusieurs mois.

IL Y A SIX mois encore, la France se plaisait à espérer de beaux jours conjoncturels. Au deuxième trimestre 2006, la croissance avait atteint 1,2 % - un record depuis l’an 2000. Et tout laissait à penser que cela durerait, que la France serait la locomotive de l’Europe... La consommation des ménages était au plus haut. Le chômage poursuivait sa décrue. La production industrielle évoluait en dents de scie - mais l’investissement des entreprises ne s’écroulait pas. Même certains économistes, tout en appelant à la prudence, s’enthousiasmaient. « Enfin la France s’est accrochée au train de la croissance mondiale », se réjouissaient les uns. Les autres saluaient « l’accélération considérable », ou encore « l’excellente performance » de l’Hexagone.

C’était sans compter sur un arrêt brutal de l’activité. Alors que personne ne l’anticipait, la croissance n’a plus progressé au troisième trimestre, chose qui n’était plus arrivée depuis début 2005. L’optimiste Thierry Breton a dû admettre que la croissance n’atteindrait pas le haut de la fourchette de 2 % à 2,5 % sur laquelle il avait toujours tablé. Le ministre de l’Économie a même rapidement reconnu qu’elle atteindrait le plancher de cette fourchette. Depuis, malgré un rebond qualifié de « technique » en fin d’année 2006, les signes d’une véritable amélioration de la conjoncture demeurent discrets : aujourd’hui, seule la consommation des ménages tire véritablement l’activité et a permis d’atteindre 2 % de croissance l’an dernier.

Ce ne sont pas les chiffres publiés hier qui vont venir éclaircir un tableau plutôt sombre. L’année 2007 ne commence pas sous les meilleurs auspices. Alors que l’Allemagne annonce un excédent commercial plus fort qu’attendu en janvier, à 15,7 milliards d’euros, la France publie dans le même temps un déficit de 2,76 milliards d’euros pour la même période. Sur les douze derniers mois, le déficit du commerce extérieur dépasse désormais 28 milliards d’euros, indiquent les Douanes.

Surveiller l’immobilier

La production industrielle, elle, est repartie à la baisse en ce début d’année (- 0,3 % en janvier, - 0,5 % pour le seul secteur manufacturier, selon l’Insee), les entreprises se trouvant freinées par le ralentissement de l’activité mondiale. Le glissement annuel de la production est retombé en territoire négatif pour la troisième fois en cinq mois. Signe inquiétant relevé par les économistes : le recul dans le secteur de la construction, « à suivre de très près dans les prochains mois » pour voir s’il ne présage pas « un début de retournement du marché immobilier », prévient Alexander Law, chez Xerfi.

Quant au chômage, on ne sait plus très bien s’il a baissé d’autant que ce qui était dit jusqu’alors (lire nos éditions d’hier). L’Insee admet lui-même que le taux de chômage en moyenne sur 2006 pourrait être resté stable, mais que les informations dont il dispose ne lui permettent pas de l’affirmer. Dans ce contexte, tabler cette année sur une croissance supérieure à celle de l’an dernier reste un pari.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !