Liste des auteurs

Béatrice Taupin. | Le Figaro le 13 juillet 2007

L’assurance-chômage accroît ses excédents

dimanche 15 juillet 2007 par Béatrice Taupin
L’amélioration continue de l’emploi devrait permettre à l’Unedic d’engranger 3 milliards d’excédent cette année.

MOINS DE chômeurs, plus d’emplois : l’Unedic fait coup double. En période d’amélioration économique, l’assurance-chômage gagne des deux côtés : elle a moins d’allocations à verser et engrange davantage de cotisations. L’inverse est vrai en période de ralentissement ! Mais pour l’heure, c’est la période faste et les excédents de l’assurance-chômage s’accroissent. Et plus rapidement que les experts ne l’escomptaient en mars.

Selon les nouvelles projections examinées hier par le bureau de l’Unedic qui table sur une croissance économique de 2% en 2007 et 2008, l’assurance-chômage engrangerait cette année un excédent de près de 3 milliards (2,988 exactement), 500 millions de plus que prévu en mars, et un nouvel excédent de 4,7 milliards l’an prochain.

Dans sa note de conjoncture, l’Unedic prévoit en effet une forte création d’emplois cette année (214.000 postes), qui s’infléchirait légèrement l’an prochain (182.000 emplois). Le chômage continuerait de refluer, avec 194.000 demandeurs d’emplois de moins cette année et 145.000 l’an prochain. L’Unedic fait en effet l’hypothèse que « sous l’effet des politiques d’emplois aidés, des départs en retraite et de la flexion du taux d’activité en période de reprise économique », la population active progresserait davantage en 2008 (40.000 personnes) que cette année et l’an dernier (27.000 personnes).

Fonds de régulation

Une bonne nouvelle qui va permettre de résorber plus rapidement aussi les déficits cumulés dans le passé : fin 2007, ce cumul dépasserait encore un peu 10 milliards (10,121) et fin 2008, il tomberait à 5,4 milliards. Ces perspectives favorables ont conduit le conseil d’administration, en début d’année, à constituer effectivement le fonds de régulation destiné à garantir le paiement des allocations en cas de difficultés conjoncturelles. Sa création avait été décidée en janvier 2004, puis confirmée dans la convention de 2006, mais jamais la situation financière n’avait permis qu’il soit effectivement constitué. C’est fait, et l’objectif est de le doter progressivement de trois mois d’allocations, soit environ 7 milliards.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !