Liste des auteurs

Sébastien Ganet - l’Humanité du 9 juillet 2007

L’avenir de Suez et de GDF s’accélère

lundi 9 juillet 2007 par Sébastien Ganet

Industrie . Pour savoir si les deux groupes seront rapprochés, une décision devrait être prise à la mi-juillet, a indiqué dimanche Nicolas Sarkozy. La décision sera prise « rapidement », a indiqué hier Nicolas Sarkozy. Le président de la République dit effectivement vouloir décider dans les plus brefs délais, éventuellement à la mi-juillet, à propos de l’avenir de Gaz de France. Interrogé par le Journal du dimanche, le chef de l’État a par ailleurs dit avoir encore besoin de « quelques éléments » pour analyser la situation. Dans le droit fil de sa campagne présidentielle, durant laquelle il s’efforça de serrer un maximum de mains ouvrières avec force caméras de télévision, Nicolas Sarkozy a cru bon d’ajouter, comme dans une campagne de communication maintenant bien rodée : « On y travaille. Je réfléchis énormément parce que l’emploi de dizaines de milliers d’hommes et de femmes est en jeu. Ces questions ne sont pas pour moi du Meccano. Au Meccano je préfère la stratégie et le respect des gens. ». « J’approfondis avec (le premier ministre) François Fillon tous les aspects de ce dossier. Nous nous efforçons de trouver la meilleure solution possible », a-t-il cru bon d’ajouter.

trois grandes options à l’étude

Le projet de fusion entre Suez et Gaz de France avait été discuté à l’Élysée lors d’une réunion de synthèse, jeudi 5 juillet, par Nicolas Sarkozy, François Fillon et Christine Lagarde. Trois grandes options seraient étudiées, selon le journal les Échos. La première viserait à encourager un rapprochement avec EDF, la seconde à enterrer le projet de fusion avec Suez et la troisième viserait à confirmer le projet initial (rapprochement avec Suez) tout en modifiant le schéma de départ. Annoncée en février 2006 par l’ancien premier ministre Dominique de Villepin, afin de protéger Suez d’une éventuelle offre d’achat hostile de l’italien Enel, l’idée du rapprochement entre les deux groupes avait été accueillie de façon différenciée selon les syndicats à l’époque.

Sarkozy revenu sur sa promesse de 2004

La semaine dernière, le jeudi 5 juillet, la fédération CFDT chimie-énergie a rencontré des conseillers de l’Élysée. La fédération FO énergie-mines doit être reçue à Matignon aujourd’hui.

Si le rapprochement devait avoir lieu, la part de l’État au capital de GDF serait réduite à 34 %, contre environ 80 % aujourd’hui. Dans une telle éventualité, Nicolas Sarkozy reviendrait alors sur une promesse qu’il avait faite en 2004 quand il était ministre de l’Économie. En présentant le projet de loi d’ouverture du capital de GDF, il avait indiqué aux syndicats que l’État conserverait 70 % du capital du groupe gazier.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !