Liste des auteurs

Article de Sébastien Ganet paru dans L’Humanité le 12 décembre 2006

L’économie mondiale devrait ralentir en 2007

mardi 12 décembre 2006 par Sébastien Ganet
Conjoncture . Selon l’INSEE, l’économie mondiale et française ralentirait en 2007 alors que les marchés bousiers se sont envolés en 2006.

L’activité internationale ralentirait début 2007. Publiées hier, les estimations de l’INSEE parlent d’un « ralentissement de l’économie mondiale du fait de l’économie américaine ». En conséquence, « l’environnement (serait) moins porteur pour la France » sur les six premiers mois de l’année prochaine. Les États-Unis sont le principal point d’inflexion de la conjoncture sous l’effet de la chute du secteur immobilier. La correction a été sévère pour la filière du bâtiment et de la construction ainsi que pour toute l’industrie traditionnelle. Malgré des effets négatifs sur le patrimoine des ménages nord-américains, la demande intérieure reste toutefois à des niveaux soutenus. La croissance du PIB finirait à 3 % en 2006 et serait amoindrie en 2007 aux États-Unis. En Asie, le rythme d’activité devrait aussi se tasser quelque peu, sous l’effet de politiques volontaristes de ralentissement de l’investissement en Chine. « Le glissement annuel de la production industrielle s’est déjà établi à moins de 15 % au mois de septembre alors qu’il s’élevait en moyenne à plus de 16 % au troisième trimestre de 2006 », note l’INSEE. L’institut de statistiques souligne également que le rythme de la production industrielle reste soutenu en fin d’année en Corée ou à Taïwan par exemple, mais que sous le double effet du ralentissement des États-Unis et de la Chine, la zone Asie pourrait voir son économie quelque peu freinée. Il en va ainsi de ses excédents commerciaux qui pourraient être « un peu moins spectaculaires que dans le passé récent ».

Après 1,4 % en 2005, la zone euro devrait connaître une croissance de 2,7 % en 2006, et ralentir au premier semestre de l’année prochaine. Dans la balance, la hausse de la TVA en Allemagne, principal pays importateur de produits français, pèserait de façon importante. La France devrait, selon l’INSEE, connaître néanmoins un « dynamisme de la demande intérieure » du fait des « baisses de l’impôt sur le revenu ». Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, particulièrement en période préélectorale, la France verrait même son taux de chômage descendre « à 8,2 % en juin 2007 ».

Si le ralentissement devait se confirmer, la situation deviendrait paradoxale dans la mesure où les marchés financiers continuent leur ascension. Le CAC 40 a battu un record vieux de cinq ans le 16 novembre à 5 518 points en séance. Le maintien d’un taux de change élevé de l’euro face au dollar, couplé à des politiques monétaristes resserrées, pourrait accentuer le ralentissement en 2007.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !