Liste des auteurs

Reuters - 03.02.2008

L’industrie française soutenue par la demande intérieure

lundi 3 mars 2008
La croissance de l’industrie française se maintient à un bon niveau, et cela en dépit de la faiblesse des nouvelles commandes à l’exportation.

La croissance du secteur manufacturier français s’est poursuivie en février pratiquement au même rythme qu’en janvier, avec pour principal moteur le marché national, selon les résultats de l’enquête NTC-CDAF auprès des directeurs d’achat publiés lundi.

L’indice désaisonnalisé des directeurs d’achat (IDA) s’est établi à 53,8, juste en deçà du plus haut de huit mois de 53,9 atteint le mois précédent. Il reste ainsi nettement supérieur à sa moyenne historique de 53,1. Vingt économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une décélération à 53,5.

"La forte expansion de l’industrie manufacturière française se poursuit en février malgré la faiblesse persistante de la croissance des nouvelles commandes à l’export", indique la Compagnie des directeurs d’achat (CDAF) dans un communiqué.

L’indice de la production, à 56,0 contre 56,4 en janvier, revient à son plus bas niveau de ces trois derniers mois mais n’en signale pas moins une croissance pour le 33ème mois consécutif.

Les nouvelles commandes ont augmenté en volume pour le cinquième mois consécutif mais avec un taux d’expansion qui a continué de ralentir puisque leur sous-indice revient à 52,9 contre 54,5 en janvier. En décembre, il avait touché un plus haut de 12 mois de 54,8.

L’enquête met en évidence un quatrième mois consécutif de hausse des nouvelles commandes à l’export, mais leur sous-indice se replie pour le troisième mois d’affilée à 51,1 contre 51,9 en janvier, signalant une faible croissance et un fléchissement du taux d’expansion à son plus bas niveau depuis octobre 2007.

L’emploi dans le secteur manufacturier a renoué avec la croissance en France en février après quatre mois de déclin. Le sous-indice progresse à 51,8 contre 49,9 en janvier, au-dessus de la barre de 50,0 qui sépare l’expansion de la contraction.

Il témoigne ainsi d’un niveau d’embauches sans précédent depuis juillet 2007.

Les stocks de produits finis ont augmenté en février pour le troisième mois consécutif mais avec un taux de croissance modeste, puisque l’indice décélère à 50,3 contre 50,9.

L’enquête met également en évidence un renforcement des tensions sur les prix. Soutenue par les coûts élevés du pétrole et l’augmentation des prix d’un certain nombre de matières premières, l’inflation des prix des achats a atteint en janvier son plus haut niveau depuis sept mois avec un sous-indice à 68,8 contre 68,4 en janvier.

Afin de reconstituer leurs marges bénéficiaires, les entreprises ont continué d’augmenter leurs prix de vente. L’indice des prix de vente, à 58,6 contre 57,8 en janvier, est à son plus haut niveau depuis 11 mois, signale la CDAF.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !