Liste des auteurs

Article de Sébastien Ganet paru dans L’Humanité du 17 mai 2006

L’opulence des actionnaires est lourde de risques

mercredi 17 mai 2006 par Sébastien Ganet
Finance . Encouragées par les changements de fiscalité en 2005, les entreprises du CAC 40 versent plus de 30 milliards d’euros de dividendes, relançant les risques de krachs boursiers.

Voilà un bon sujet de dissertation pour la gauche à un an tout juste des élections. Les actionnaires du CAC 40 engrangeraient au titre de l’année 2005 30,2 milliards d’euros sous forme de dividendes. L’augmentation est de 40 % par rapport à 2004. Pour 2006, selon une étude de la société FactSet JCF, la masse des dividendes reversés aux actionnaires pourrait atteindre 35 milliards (voir le Monde du mardi 16 mai). De tels résultats ne sont pas le fruit de la marche naturelle du marché.

Au contraire, ils sont d’abord le fruit d’une gestion des entreprises confisquée par les fonds d’investissements qui s’imposent au sein des conseils d’administration, au plus grand détriment des salariés et des usagers. Aujourd’hui, un fonds d’investissements reste en moyenne sept mois dans le capital d’une entreprise avant de ramasser ses profits et partir. La durée tombe à quatre mois lorsqu’il s’agit d’un fonds international. Entre-temps, tous les coûts (notamment sociaux) sont comprimés pour assurer au minimum 15 % de rentabilité aux fonds propres engagés par ce type d’actionnaire. Mais ce n’est pas tout. De telles pratiques sont également confortées par une fiscalité plus avantageuse depuis la réforme intervenue début 2005. Le gouvernement de droite a remplacé, l’année dernière, le système « d’avoir fiscal » sur les dividendes par le système « d’abattement ». Si on calcule la différence entre les deux systèmes, celui de l’abattement est beaucoup plus avantageux pour les gros patrimoines mobiliers. En effet, un contribuable situé dans la tranche d’imposition marginale de 40 % voit son taux de rendement diminuer en passant d’un avoir fiscal de 50 % à un abattement de 50 %, et ce pour des placements supérieurs par exemple à 100 000 euros. En revanche, un contribuable situé dans une tranche d’imposition supérieure, par exemple au taux marginal d’imposition de 50 %, voit son rendement s’améliorer nettement avec le système mis en place début 2005.

une politique suicidaire

Ainsi encouragée, la gestion en faveur des gros patrimoines atteint actuellement son paroxysme. À l’heure où les assemblées générales d’actionnaires se réunissent, Jean-Noël Vieille, directeur de la société de gestion KBL France, indique qu’en moyenne plus de 36 % des bénéfices nets des grandes entreprises du CAC 40 sont distribués aux détenteurs d’actions (contre un peu moins de 33 % en 2004). Le record de distribution est atteint cette année par le groupe Pinault-Printemps-La redoute (PPR) avec 61,4 %, suivi de Vivendi (près de 56 %). En tête de ceux qui ont le plus augmenté leur dividende en 2005, on trouve Arcelor en première place (+ 184,4 %), France Télécom en troisième place (+ 119,79 %) ou encore Gaz de France en cinquième place (+ 60 %).

À vrai dire, cette politique est suicidaire à plus d’un titre. D’une part, de tels niveaux de dividendes ne sont obtenus qu’au prix d’un écrasement sans précédent des salaires, empêchant une grande partie de la population d’accéder à des services pourtant essentiels (culture, loisirs, santé, éducation, logement de qualité, etc.). D’autre part, en réduisant les investissements productifs, jugés trop peu rentables à court terme, pour servir copieusement les actionnaires, c’est le développement même des entreprises qui est peu à peu compromis. Enfin, la hausse démesurée des dividendes relance le marché des actions, remettant au goût du jour l’inflation financière, prélude à différents krachs boursiers actuellement en gestation. Alors que la critique commence à pointer au coeur même des milieux d’affaires, la politique ne pourra pas rester indéfiniment absente de la gestion des entreprises.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !