Liste des auteurs

Dominique Buffier | Le Monde le 19.09.2007

L’usage de la voiture recule

mercredi 19 septembre 2007 par Dominique Buffier

Au vu du dernier bilan chiffré publié par le ministère des transports, certains experts n’hésitent pas à proclamer "la fin de l’automobiliste roi" et l’ouverture d’"une nouvelle ère" en France. La voiture individuelle assure encore 83 % des déplacements dans l’Hexagone mais, pour la première fois depuis 1974, année du premier choc pétrolier, l’utilisation par les Français de leur automobile a baissé en 2005 (- 1,4 % par rapport à 2004). D’après Les Comptes des transports publiés en juin, ce recul de la voiture s’est même accentué en 2006 (- 2 %), dans un contexte où le nombre total de déplacements individuels est resté stable depuis 2000.

Parallèlement, les transports en commun enregistrent des progressions annuelles de 5 % à 6 %. Leur utilisation a progressé chaque année depuis 1996 (sauf en 2003, année de conflits sociaux), grâce notamment au développement des trains, tramways et métros. Les transports collectifs bénéficient d’une augmentation et d’une amélioration de l’offre, mais aussi de prix attractifs par rapport aux coûts croissants de l’automobile.

La hausse des prix des carburants depuis 2003 explique en partie le recul de la voiture, en particulier pour les trajets courts. L’automobile, responsable de la congestion du trafic et de la dégradation de l’environnement, voit "sa pertinence remise en question dans les centres urbains", résume Yves Crozet, chargé d’un master professionnel dans les transports à l’université de Lyon-II.

Côté offre, les principales agglomérations ont mis le transport public au coeur de leur politique municipale. Une enquête de l’institut IFOP publiée en juin et réalisée pour Veolia Environnement auprès d’un échantillon de 400 élus urbains montre que cette volonté perdure. A la question portant sur la priorité de l’action des élus pour l’amélioration de la vie des citadins, les transports publics sont plébiscités à 39 %, derrière la cohésion sociale (46 %).

Publiques ou privées, les entreprises de transport en commun connaissent toutes une forte croissance depuis plusieurs années. Dans ses résultats de 2006, la SNCF relève que, pour la première fois, les trains express régionaux (TER) ont atteint des niveaux de fréquentation aussi élevés que les TGV. Les grands acteurs privés, parmi lesquels Veolia Transport, Keolis ou Transdev, renforcent eux aussi leurs positions. "Entre 2000 et 2006, nous avons enregistré une progression de 18 % du trafic", indique Eric Chareyron, directeur marketing de Keolis, premier groupe de transport privé en France.

De son côté, Cyrille du Peloux, directeur général de Veolia Transport, estime que l’offre de transport en commun "peut encore se développer de façon importante sur le réseau ferroviaire régional". Ce réseau, aujourd’hui aux mains de la seule SNCF, devrait s’ouvrir, en 2010, à d’autres opérateurs.

L’essor des transports en commun est aussi dû à l’amélioration des services proposés. "Les usagers sont prêts à passer de leur voiture à un transport collectif, lorsque l’offre assure la rapidité, la régularité et la fréquence", constate Chantal Duchène, directrice du Groupement des autorités responsables des transports (GART), qui réunit des élus de droite et de gauche.

Ainsi, à Rennes, depuis l’ouverture en 2002 de la ligne de métro, gérée par Keolis, le trafic est passé de 33 millions de voyages à 60 millions en 2006. La fréquentation des autobus du Grand Roanne (Loire), en déclin continu pendant quinze ans, a enregistré une hausse de 4 % depuis août 2006, grâce aux seules améliorations des cadences et des correspondances apportées par l’opérateur, Veolia.

Ces services coûtent cher aux collectivités. Le transport en commun représente aujourd’hui un tiers des dépenses des intercommunalités et environ un quart de celles des régions. Dans leur ensemble, les agglomérations ont investi, en 2005, près de 2,4 milliards d’euros pour leurs transports urbains. En 1994, cet engagement n’était que de 700 millions d’euros. L’Etat ne participe plus à aux investissements de réalisation des infrastructures des transports en commun en site propre (TCSP). Il a supprimé ses aides en 2003, sous le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin. Cette décision a provoqué la colère de l’ensemble des élus, toutes tendances confondues.

Dans une étude sur le financement des transports publics urbains publiée le 12 septembre, les responsables du GART espèrent que le "Grenelle de l’environnement", qui doit se réunir fin octobre à l’initiative du gouvernement, rétablira ces aides de l’Etat et "déterminera les futurs critères de leur attribution".

Pour l’avenir, les réflexions sur le développement des transports portent sur la manière d’assurer, à la demande, le déplacement d’une gare au domicile d’une ou plusieurs personnes par une voiture appelée depuis un centre téléphonique. Dans ce nouveau marché, estimé en France à 400 millions d’euros, Veolia Transport a réalisé, en 2007, 15 millions d’euros de chiffre d’affaires et projette d’atteindre les 100 millions en 2012.

Parmi les nouveaux modes de transports, la bicyclette accède désormais au rang de transporteur public, après les succès remportés, à Lyon et à Paris notamment, par les opérations de vélos en libre-service. Denis Baupin (Verts), adjoint aux transports à la Mairie de Paris, n’hésite pas à affirmer que le vélo est devenu "une nouvelle alternative aux transports publics, au même titre que le tramway ou le métro".

Pour Bertrand Dechery, coprésident du Bureau d’informations et de prévisions économiques (BIPE), société d’étude et de conseil, le remplacement de la voiture par d’autres moyens de transport est "une tendance de fond". A ses yeux, les politiques contraignantes des municipalités pour réduire la place de l’automobile dans les villes, ainsi que le report sur le TGV des déplacements entre grands centres urbains constituent "une originalité française".

Le mouvement général vers les transports en commun est aussi européen, avec des rythmes différents au Royaume-Uni, en Italie ou en Allemagne.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !