Liste des auteurs

LE CHANTAGE CONTINUE

jeudi 13 décembre 2012 par CGT Centrale Gardanne

Nous le savons, la direction fait un chantage à la CGT pour que ses représentants valident le projet de recul social avec pour contrepartie la réalisation du projet biomasse.

Pour rappel, s’il le faut encore, la direction exige que soient négociés la réorganisation totale du travail avec la suppression d’une vingtaine d’emplois, la continuité d’exploitation et la mise en place d’un règlement intérieur sur le site de Gardanne. Pour accentuer la pression, la direction rajoute un délais de négociation tout simplement illusoire !! Elle veut qu’un accord soit signé au plus tard le 18 décembre. Cette date couperet rend très compliquées des négociations qui n’ont même pas débuté.

Les journées d’action menées la semaine dernière par les salariés de l’exploitation avec la CGT avait fait reculer la direction sur la manière d’aborder la négociation qu’elle attendait. La lutte des salariés a donc permis de discuter d’un protocole de cadrage en préambule à cette négociation.

Cette discussion a commencé vendredi 7 décembre. Le contenu, sans surprise, reprenait les points de chantage de la direction. Même si la discussion a permis de faire reculer la direction, notamment sur le retrait de la négociation à venir de l’application des messages SAS RTE, les délais de négociation sont maintenus.

Ces délais empêchent la CGT d’échanger avec les salariés et de définir sa position par consultation des syndiqués.

Malgré les désaccords manifestes sur le fond, la CGT a demandé que soient présentés les documents relatifs à la négociation. Nouveau coup de théâtre de la direction !! Les seuls documents remis sont un projet de règlement intérieur (spécifiant surtout les restrictions et interdictions), un document expliquant les règles de pointage pour les salariés en 3x8 pour justifier d’un passage à 7 équipes et un organigramme du site comprenant la suppression d’une vingtaine d’emplois sans aucune justification ni argument.

Ils se moquent de nous !!

Comment peut on négocier une réorganisation totale du site avec pour seul support quelques règles de pointage ?

La CGT a demandé que l’ensemble du contenu de la négociation soit donné dans les documents. Il est clair que la direction a la plume facile pour incriminer à tort la CGT mais elle semble beaucoup moins assumer le fait de mettre par écrit et en détail son plan de restructuration.

De plus, la direction n’aura ni la possibilité ni la volonté d’argumenter précisément la suppression des emplois qu’elle prévoit.

Nos dirigeants sont ils assez stupides pour croire que la CGT va accepter des suppressions d’emplois sans même la moindre justification ?

Ou peut être que nos dirigeants sont vicieux et espèrent justement que la CGT n’aille pas au bout de cette négociation pour justifier la non réalisation du projet biomasse ?

En tout état de cause, la direction réaffirme ses positions. Selon elle, la CGT doit signer les accords sur la réorganisation avec la suppression des effectifs et de plusieurs services pour que l’actionnaire eon valide le projet biomasse. Cela ne laisse aucune marge de négociation sur l’organisation et le nombre d’emplois. La seule négociation serait un possible accompagnement de certains agents susceptibles de changer d’emplois.

Ce chantage scandaleux que dénonce la CGT démontre une fois de plus que la direction méprise les salariés. Il continue de croître sur le site un climat de méfiance envers cette direction qui montre de plus en plus ouvertement sa volonté de ne pas réaliser le projet biomasse et d’en faire porter la responsabilité à la CGT.

Sans négociations possibles, la CGT a demandé la remise des accords soumis à signature en l’état afin de recueillir l’avis des syndiqués.

Le CGT ne pourra pas être accusée de ne pas vouloir faire aboutir ce projet qu’elle porte avec les salariés depuis plus d’un an et demi maintenant.

Nous devons continuer à être mobilisés et prêts à réagir à chaque instant contre ce chantage.

L’ensemble des structures de la CGT sont d’ores et déjà mobilisées afin de soutenir notre lutte. Ce chantage inacceptable n’est pas la seule issue. Notre lutte et notre rapport de force sont déterminant.

CEUX QUI VIVENT SONT CEUX QUI LUTTENT !

Version imprimable de cet article Version imprimable

Documents joints

le chantage continue (105 ko)
Format : PDF

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !