Liste des auteurs

LEMONDE.FR avec AFP | 18.12.07

La BCE vient au secours de banques menacées par les crédits à risque

mardi 18 décembre 2007

La Banque centrale européenne (BCE) a annoncé, mardi 18 décembre, avoir alloué 348,6 milliards d’euros aux banques, un montant massif de liquidités visant toujours à rétablir la confiance sur le marché monétaire, secoué par la crise du crédit aux Etats-Unis. La BCE leur a accordé cet "argent frais" au taux avantageux de 4,21 %, inférieur aux niveaux des taux interbancaires pratiqués actuellement sur le circuit monétaire, selon un communiqué destiné aux marchés financiers.

Le montant est nettement supérieur à leurs besoins, évalués par la BCE à 180,5 milliards. La veille, elle avait annoncé qu’elle mettrait à la disposition des banques un montant illimité. En abreuvant de nouveau le marché de liquidités, la BCE espère aider les établissements financiers, échaudés par la crise des crédits immobiliers à risque, à reprendre confiance. Elle veut ainsi contribuer à soulager les tensions sur le marché monétaire.

En principe, les opérations de refinancement de la BCE se font à un taux variable et pour un volume limité. Mais pour l’opération qui doit débuter mardi, et dont la durée sera exceptionnellement de deux semaines, le taux sera fixé de facto à 4,21 % pour un montant illimité. Aucune banque n’a intérêt à proposer un taux d’intérêt supérieur au minimum proposé par la BCE, dès lors que sa demande sera de toute façon acceptée.

Selon le Wall Street Journal, il s’agit de la deuxième fois en neuf ans d’existence que la BCE procède à une telle opération à taux fixe et pour un montant illimité. La précédente a eu lieu le 9 août, lorsque les marchés financiers s’étaient trouvés une première fois frappés par une contraction des liquidités, en raison de la crise du marché des crédits hypothécaires américains. Cette nouvelle opération fait suite à l’initiative commune de plusieurs banques centrales, le 12 décembre, pour apporter aux marchés financiers des liquidités à des taux favorables.

La BCE, la banque centrale américaine (Fed), la banque centrale suisse, la Banque d’Angleterre et la banque centrale canadienne s’étaient associées à cette opération.

De son côté, la Fed a mis, lundi, aux enchères 20 milliards de liquidités pour apporter aux banques les fonds dont elles ont besoin, mais qu’elles peinent à emprunter à cause de la méfiance généralisée qui règne sur les marchés depuis le début de la crise provoquée par l’effondrement du marché des crédits hypothécaires américains cet été.

Les résultats de cette adjudication, lancée lundi à 15 heures GMT (16 heures à Paris), ne devraient pas être connus avant mercredi matin, et elle va s’accompagner d’une autre opération dans les jours à venir, portant le total des liquidités mises sur le marché par la Fed à 40 milliards de dollars (quelque 27 milliards d’euros). La BCE avait déjà annoncé la semaine dernière que l’opération de refinancement qui doit débuter mardi serait d’une durée exceptionnelle de deux semaines.

En décidant, lundi, que celle-ci aurait lieu à un taux plancher de 4,21 %, elle fait passer aux banques le message qu’elles pourront disposer de ressources quasi illimitées à un taux inférieur à celui du marché jusqu’à la fin de l’année, une période toujours délicate pour les institutions financières qui doivent clôturer leurs comptes.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !