Liste des auteurs

LEMONDE.FR avec AFP | 27.04.07

La CGT appelle à un "grand 1er mai" pour peser sur le second tour

vendredi 27 avril 2007

Le secrétaire général de la CGT, Bernard Thibault, a appelé, jeudi 26 avril, les salariés à se mobiliser pour "un grand 1er mai" de manifestations, afin de peser sur le débat présidentiel. La première centrale syndicale – avec la CFDT – marquera la Journée internationale des travailleurs de 245 rassemblements et défilés dans toute la France, dont plusieurs dizaines en commun avec la FSU (enseignants), l’UNSA (autonomes), la CFDT ou Solidaires (syndicats SUD). Avec pour objectif de rappeler ses "urgences sociales" : "augmenter les salaires, sortir de la précarité de l’emploi, revaloriser les retraites, augmenter les droits des salariés dans les entreprises, résoudre la question du logement", résume M. Thibault, et de peser sur le face-à-face prévu le lendemain entre Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy.

Si la CGT ne donne pas de "consigne de vote" pour l’élection présidentielle, elle entend maintenir la question sociale au cœur du débat politique et "exprimer son sentiment". Par exemple en "alertant les salariés" sur la "vision ultralibérale" d’un candidat, désigné implicitement comme repoussoir.

"Compte tenu des enjeux de cette période" électorale, le leader de la CGT a particulièrement "regretté" que cette journée de manifestation syndicale ne soit pas plus "unitaire" sur le plan national. "C’est un peu dommage que certains syndicats cultivent [leur] différence le 1er mai", alors que dans de nombreux pays "le réflexe d’unité est assez présent", a-t-il déploré.

Seules l’union syndicale Solidaires (syndicats SUD) et la FSU ont lancé un mot d’ordre national de manifestations. Les confédérations CFDT, FO et CFTC ainsi que l’UNSA n’ont pas appelé à défiler sur le plan national. Dans plusieurs villes, ces syndicats participeront néanmoins à des manifestations ou organiseront leurs propres rassemblements.


Plusieurs défilés sont prévus à Paris

A Paris, un défilé unitaire rassemblera CGT, FSU, UNSA, Solidaires et le syndicat étudiant UNEF, à partir de 14 heures, de la place de la République à la Nation. FO organise sa propre manifestation, en fin de matinée, de la place d’Italie à la place de la Commune-de-Paris, pour porter l’idée de "l’indépendance syndicale" et exiger notamment l’augmentation des salaires et retraites, la création de "vrais emplois" et "s’opposer à la remise en cause du droit de grève" voulue par "certains politiques". La CFTC se rassemblera le matin place de la République pour revendiquer "une relance de la politique salariale", "la sécurisation des parcours de vie", "le respect du dialogue social" et le "respect des temps de vie". Un collectif d’associations pour les droits des femmes, dont le Mouvement français pour le planning familial, appelle en outre à une manifestation de soutien à Ségolène Royal, place de la Bastille, en début d’après-midi. – (Avec AFP.)&

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !