Liste des auteurs

Paule Masson | L’Humanité du 04.10.2008

La CGT en tête des syndicats

mardi 7 octobre 2008 par Paule Masson
Audience . Une étude sur les élections aux CE montre un paysage stable.

La représentativité syndicale va, d’ici cinq ans, être mesurée à partir de plusieurs critères, dont les résultats obtenus lors des élections aux comités d’entreprise et à défaut de délégués du personnel. Toute mesure de l’audience syndicale est donc, en ce moment, observée à la loupe. Cela sera le cas des résultats aux élections prud’homales du 3 décembre. C’est aussi le cas de l’étude de la DARES, institut de recherche du ministère de l’Emploi, qui vient de publier les résultats obtenus aux élections des comités d’entreprise de 2005 et 2006. Les conclusions appellent une interprétation prudente, la DARES alertant elle-même sur la « marge d’incertitude » provenant d’une couverture non exhaustive des entreprises.

L’étude montre une relative stabilité du paysage syndical. Avec 22,9 % des voix, la CGT demeure la première organisation syndicale. Son audience recule néanmoins de 0,5 %. Dans cette étude, la CGT conserve sa prééminence dans le collège ouvriers mais perd des positions dans certaines branches de l’industrie (biens d’équipement, automobile). Elle progresse par contre dans la construction, l’énergie hors EDF, le commerce ou encore les services aux entreprises. La CFDT reste la deuxième organisation syndicale, avec 20,3 % des voix, mais elle perd près d’un point, du fait sans doute des départs massifs des années 2004 et 2005 après la réforme des retraites qu’elle avait approuvée en 2003. La centrale perd notamment dans le commerce et les services, pourtant ses points forts. Elle progresse par contre dans l’industrie automobile et les transports. FO, troisième en termes d’influence, reste stable à 12,7 % (+ 0,1 %) tandis que la CFTC continue sa lente progression à 8,2 % (+ 0,4 %) et la CFE-CGC grappille 0,2 %, à 6,5 points.

Malgré une baisse de la participation d’un point, la DARES note que les listes non syndiquées continuent de refluer, les « sans étiquette » recueillant encore 22,6 % des suffrages, particulièrement dans les petites entreprises. Il semble par contre que ce cru 2005-2006 bénéficie aux syndicats non confédérés (UNSA, Solidaires) qui gagnent près d’un point à 8,2 %. Mais ces syndicats étant représentés dans un plus petit nombre d’entreprises, les scores sont difficilement interprétables. Cette raison justifie, pour la DARES, de ne pas publier « de façon séparée les résultats ».

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !