Liste des auteurs

Article de Claudine Mulard paru dans Le Monde du 23.09.06

La Californie, chantre entêté de l’air pur

samedi 23 septembre 2006 par Claudine Mulard

La Californie enfonce le clou de l’écologie. En poursuivant, mercredi 20 septembre, les six principaux constructeurs automobiles, General Motors, Toyota North America, Ford, Honda North America, Chrysler et Nissan North America pour "nuisance publique" (Le Monde du 22 septembre), l’Etat de Californie ne cède pas à une subite lubie environnementale mais réaffirme son rôle de pionnier de la lutte contre la pollution et, désormais, contre l’effet de serre. Et ce même si, ironiquement, le Golden State compte 32 millions de véhicules en circulation pour 35 millions d’habitants et a inventé la "car culture", la culture de la voiture.

Ainsi, la Californie a, la première, imposé le pot catalytique et l’essence sans plomb. Elle lance aujourd’hui un message très clair aux pollueurs, susceptible de créer un précédent. Cette plainte marque un tournant dans la lutte mondiale contre les gaz à effet de serre et pourrait inviter à la poursuite d’autres industriels utilisant les énergies fossiles. Certains y voient aussi une manoeuvre politique d’élus dont le mandat est en jeu. Le ministre californien de la justice qui a engagé les poursuites, le démocrate Bill Lockyer, est candidat au poste de trésorier le 7 novembre, tandis que le gouverneur Arnold Schwarzenegger mène campagne pour sa propre réélection. Après la défaite cuisante infligée par les électeurs californiens en novembre 2005, ce républicain modéré a besoin d’élargir sa base électorale et de se démarquer de George Bush, un président impopulaire dont le gouvernement refuse de ratifier le Traité de Kyoto.

Les sondages indiquent que les questions de protection de l’environnement sont prioritaires pour les Californiens. Arnold Schwarzenegger s’apprête également à signer une législation "historique" visant à réduire les émissions de dioxyde de carbone des industries californiennes de 25 %, d’ici à 2020. Le "gouverneur vert" qui s’imagine volontiers en "Terminator" de l’effet de serre, cherche à se positionner comme un leader en matière de lutte antipollution, et ce, à l’échelle nationale. Jeudi 21 septembre, il a discuté de la meilleure manière de réduire les émissions de CO2 avec le maire de New York Michael Bloomberg, qui visitait une usine de piles à combustible de la Silicon Valley. "La Californie a toujours conduit la nation", a déclaré M. Schwarzenegger, citant l’industrie aérospatiale, les microprocesseurs, Hollywood, "et maintenant, les technologies propres".

"LE DEVOIR D’INTERVENIR"

L’Alliance of Automobile Manufacturers, qui représente l’industrie automobile, considère la plainte sans fondement. Entre les carmakers et la Californie, c’est comme un échange de bons procédés, puisque des constructeurs automobiles ont les premiers attaqué la Californie en justice, arguant que les normes de réduction des émissions de CO2 doivent être imposées à l’échelle fédérale, et ne sont pas du ressort des Etats... surtout quand ces derniers imposent des normes plus strictes. Pour l’industrie automobile, la lutte contre l’effet de serre passe simplement par un meilleur rendement au kilomètre de la consommation d’essence. Et chez Honda, on souligne que la société est un leader dans la mise au point de véhicules plus performants et moins polluants.

Les associations écologistes se félicitent en revanche de l’initiative californienne. "Les automobiles pourraient être beaucoup moins polluantes, et nos dirigeants ont le devoir d’intervenir, en commençant par les plus gros pollueurs, à cause de l’impact sévère qu’ils ont sur l’environnement et l’économie de la Californie", explique Jason Barbose, spécialiste du réchauffement climatique de l’association Environment California.

La Californie se bat contre l’effet de serre sur plusieurs fronts, et jusqu’à Washington. La Cour suprême s’apprête à statuer sur une plainte de plusieurs Etats, dont la Californie, contre l’association fédérale de protection de l’environnement. Les Etats rebelles soutiennent que c’est le devoir du gouvernement de réguler toutes les émissions toxiques, et de faire appliquer le Clean Air Act, la loi fédérale censée protéger l’atmosphère.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !