Liste des auteurs

Une dépèche AFP parue dans Le Monde du 28 décembre 2005

La Chine devrait construire deux centrales nucléaires en 2006

mercredi 28 décembre 2005

Deux nouvelles centrales nucléaires devraient être construites en Chine en 2006, a indiqué, mardi 27 décembre, le journal officiel chinois en langue anglaise China Daily. La Chine a prévu de se doter de quarante réacteurs en quinze ans.

Les deux nouvelles unités seront situées dans les provinces du Liaoning (Nord-Est) et du Shandong (Est), a précisé le quotidien en citant des sources industrielles, ajoutant que le dernier feu vert des autorités centrales était attendu prochainement.

Le site de Dalian, dans le Liaoning, accueillera deux réacteurs de 1 080 mégawatts, tandis que celui de Yantai, dans le Shandong, sera équipé de deux réacteurs de 1 000 MW. Les deux centrales devraient commencer à produire de l’électricité après 2010.

La Chine, en quête d’énergie pour alimenter sa forte croissance, prévoit d’investir 400 milliards de yuans (41,8 milliards d’euros) pour développer son parc nucléaire d’ici à 2020, dont la part dans la production totale d’électricité, actuellement de 2,4 %, doit passer à 4 % à cette date, selon le projet de la Commission pour la science, la technologie et les industries de défense.

DIVERSIFICATION

Pékin va devoir diversifier ses sources d’énergie dans les prochaines années. Elle consomme aujourd’hui près de 7 millions de barils de pétrole par jour, soit deux fois plus qu’il y a dix ans. Le pays a ravi au Japon le rang de deuxième consommateur mondial de brut, derrière les Etats-Unis. Ses achats de pétrole à l’étranger sont montés à 40 % de ses besoins - une proportion vouée à passer à 80 % vers 2030, selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE).

D’après Kang Wu, chercheur à l’université Est-Ouest d’Honolulu (Hawaï), l’équation énergétique chinoise devrait connaître des réajustements à l’horizon 2020 : la part du charbon régressera légèrement tout en restant dominante (57,5 % contre 68,4 % aujourd’hui), celle du pétrole demeurera stable (25,4 % contre 25,7 %), mais celle du gaz naturel croîtra (10 % contre 3 %), comme celle de l’hydroélectrique (3,9 % contre 2,3 %) et celle du nucléaire (3,2 % contre 0,7 %).

En 2006, Pékin devrait aussi désigner la ou les sociétés étrangères chargées de construire quatre réacteurs nucléaires de troisième génération dans le pays. L’anglo-américain Westinghouse, le français Framatome (Areva) et le russe AtomStroyExport sont en concurrence sur ce contrat. Estimé à environ 8 milliards de dollars, il a déjà fait l’objet d’un appel d’offres international pour deux centrales à construire dans les provinces du Zhejiang (Est) et de Guangdong (Sud).

A l’occasion de son voyage en France, début décembre, le premier ministre chinois, Wen Jiabao, avait fait savoir que son pays reportait sa décision de quelques mois afin que les entreprises étrangères concernées par ce contrat revoient leurs copies. "La Chine espère que la France, en matière de transferts de technologies, de prix, pourra offrir des conditions plus attractives", avait indiqué le chef du gouvernement chinois.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !