Liste des auteurs

Cécile Calla | Le Monde le 03.07. 2007

La Deutsche Bahn connaît son plus fort mouvement social depuis 2003

mardi 3 juillet 2007 par Cécile Calla

Outre-Rhin, la semaine s’annonce perturbée pour les voyageurs empruntant le train. A l’appel des syndicats Transnet et GDBA, les salariés de la Deutsche Bahn, le transporteur ferroviaire allemand, vont prendre part à des grèves d’avertissement à compter du lundi 2 juillet.

Les premiers débrayages toucheront surtout le sud-ouest et l’est du pays. Parmi les principales gares concernées, figurent Dortmund, Francfort, Karlsruhe, Fribourg, ou Rostock. Des arrêts de travail sont aussi prévus en Bavière et à Hambourg. Un mouvement de cette envergure n’avait pas touché les chemins de fer allemands depuis 2003. Dans les prochains jours, les syndicats préciseront chaque après-midi l’ampleur des débrayages pour le lendemain.

Transnet et GDBA espèrent convaincre la direction de la Deutsche Bahn de faire davantage de concessions en matière de salaires. Dans la nuit du 30 juin au 1er juillet, direction et syndicats du transporteur ont une nouvelle fois échoué à trouver un accord salarial pour 2008 et 2009.

Les négociations durent depuis le 18 juin : les syndicats réclament une augmentation salariale de 7 % pour les quelque 134 000 salariés de la Deutsche Bahn. L’entreprise a proposé le versement d’une prime de 300 euros ainsi que des augmentations salariales de 2 % pour les deux années à venir. En s’appuyant sur une étude de l’institut berlinois de recherches économiques DIW, la Deutsche Bahn affirme que de très fortes hausses de salaires mettraient 9 000 emplois sur la sellette.

"LE PATRONAT, SEUL RESPONSABLE"

En parallèle, le syndicat des conducteurs de train GDL, qui ne participe pas aux négociations, a aussi annoncé d’importantes perturbations pour les jours à venir. Il réclame un accord spécifique avec des hausses de salaire allant jusqu’à 31 %.

"Nous n’organisons pas des grèves d’avertissement pour des revendications utopiques et pour de hauts salaires. Nous organisons ces grèves d’avertissement pour des personnes qui permettent aux chemins de fer de fonctionner", a souligné Regina Rusch-Ziemba, la vice-présidente de Transnet. "Le patronat est le seul et unique responsable de cette action", a renchéri le vice-président de GDBA, Heinz Fuhrmann.

La directrice du personnel de la Deutsche Bahn, Margret Suckale, a appelé les syndicats à renoncer à la grève et a assuré les voyageurs que l’entreprise mettait tout en oeuvre pour en limiter les effets.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !