Liste des auteurs

La Direction d’EDF tient-elle au thermique à flamme ?

lundi 17 février 2014 par FNME-CGT

Aujourd’hui et après plusieurs semaines de conflits, les salariés de Vitry, Porcheville, Cordemais et les élus de l’ensemble des sites de l’UPTI se sont rendus à Saint-Denis pour exprimer leur mécontentement et pour avoir des réponses à leurs revendications.

Les salariés du THF d’EDF ont investi le site de Cap Ampère pour exprimer leur ras le bol dû aux comportements des Directions sourdes aux revendications des agents.

La Direction semble ne pas avoir conscience du niveau de l’insatisfaction grandissante !

Il est urgent d’ouvrir des négociations au niveau des Unités de Production avec la CGT en intégrant les engagements écrits du Directeur de la DPIT dans des protocoles de fin de conflit.

Pour la CGT, la proposition de la Direction d’intégrer les autres organisations syndicales n’est pas acceptable car nous sommes les seuls à accompagner les salariés dans ce conflit !

Les autres organisations syndicales, non dépositaires de préavis de grève dans ce mouvement, n’ont pas leur place dans ces négociations.

Le positionnement des dirigeants serait-il dû au fait que la CFDT menacerait de retirer sa signature de l’accord social DPIT et que cela confirmerait les propos de la CGT concernant cet accord ?

Une entreprise qui se dit sociale et qui joue avec les nerfs des agents, est elle bien responsable ?

La FNME CGT trouve cette attitude déplorable. Si le mouvement se radicalise au fur et à mesure du temps, la responsabilité en incombera à la Direction de la DPIT et sa stratégie du pourrissement.

Depuis plusieurs mois, nous avons alerté du malaise et du mécontentement grandissant au THF. Les salariés qui sont en lutte ne le sont pas par plaisir. Ils attendent des propositions concrètes en réponse à leurs revendications sur l’emploi, les salaires et la reconnaissance.

Les agents attendent des mesures à effets immédiats en réponse à leurs cahiers revendicatifs.

La CGT ne signera pas de chèque en blanc ! La confiance n’excluant pas le contrôle, les salariés veulent des engagements par écrit.

Le Directeur des Ressources Humaines et le Directeur de la Division, qui se targuent d’être les grands défenseurs du thermique, n’ont pas encore mesuré le mécontentement et ne font qu’amplifier l’amertume des salariés en maintenant de telles positions. On peut se poser la question si la Direction tient tellement au parc de production thermique d’EDF, vu le manque de considérations portées aux revendications des salariés.

La CGT retournera vers les salariés suite aux propositions des Directions et décidera avec eux des suites au mouvement.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !