Liste des auteurs

Un article de Frédéric de Monicault paru dans Le Figaro du 12 septembre 2005

La France chef de file du nucléaire européen

lundi 12 septembre 2005 par Frédéric de Monicault
ÉNERGIE La construction en Finlande de l’EPR, le réacteur de troisième génération, intervient au moment où le prix du baril flambe

Aujourd’hui en Finlande, Areva pose la première pierre du chantier de l’EPR, le réacteur nucléaire de troisième génération. Le contrat, signé en décembre 2003 avec l’électricien finlandais TVO, prévoit que cet EPR sera opérationnel à l’horizon 2009. « De telle sorte que nous allons construire en un temps record le réacteur le plus puissant de tous les temps », lance Jean-Jacques Gautrot, le directeur international et marketing d’Areva, le groupe français leader mondial du nucléaire.

Sur le site d’Olkiluoto, à 263 kilomètres d’Helsinki, sont donc attendues aujourd’hui une centaine de personnalités. L’événement compte dans l’actualité énergétique. « Car si la Finlande est un petit pays, son expertise dans le domaine nucléaire est particulièrement reconnue », poursuit Jean-Jacques Gautrot. Or Areva, à l’échelle internationale, revendique plusieurs pays cibles : les Etats-Unis, où il est déjà le premier fournisseur, la Chine, qui affiche de grandes ambitions dans l’atome, ou encore le Brésil. En Europe, des pays comme la Belgique, les Pays-Bas ou l’Italie « sont également suivis de très près par Areva ». Mais surtout, la construction de l’EPR intervient au moment où la flambée du prix du baril, qui a dépassé récemment 70 dollars, remet forcément au goût du jour toutes les autres formes d’énergie. A tel point que le nucléaire, longtemps décrié, fait un retour remarqué. Quant à savoir si une relance du nucléaire est véritablement à l’ordre du jour, il est encore un peu tôt pour le dire. L’expérience montre en effet qu’entre les grandes décisions de politique énergétique et leurs applications concrètes, s’écoule un délai souvent assez long. Aux Etats-Unis, par exemple, même si le plan Bush annonçait un mouvement massif de construction de centrales nucléaires dans le pays, il reste encore à un stade largement théorique.

En attendant, en Europe, la France reste l’incontestable chef de file du nucléaire. Non seulement parce que près de 80% de l’électricité produite dans l’Hexagone sont d’origine nucléaire, mais aussi parce que le gouvernement vient de décider la relance d’un plan électronucléaire. Il sera articulé autour de l’EPR, destiné à remplacer les réacteurs qui vont peu à peu arriver en fin de cycle à l’horizon 2015-2020. Dans cette perspective, le site de Flamanville, dans la Manche, a été retenu pour abriter la construction du prototype de l’EPR français. Son coût est estimé à quelque 3 milliards d’euros. D’ores et déjà, plusieurs grands groupes, parmi lesquels Suez et l’italien Enel, ont fait part de leur intérêt pour participer au tour de table constitué autour d’EDF.

Si l’expérimentation de l’EPR se révèle positive, la construction d’une dizaine de réacteurs en France pourrait être lancée vers 2015. Objectif : être opérationnels à l’horizon 2020. Cette date correspond à la vague de remplacement des centrales actuelles, 19 en tout, soit 58 réacteurs. La première centrale, celle de Fessenheim, en Alsace, aura précisément quarante ans en 2017. S’agissant de l’EPR, Areva souligne la compétitivité accrue par rapport aux générations précédentes de réacteurs, notamment grâce à une puissance électrique augmentée à 1 600 MW et une meilleure utilisation du combustible d’uranium.

D’un point de vue historique, le programme nucléaire français inaugural avait été orchestré entre 1974 et 1982. La France s’était alors dotée d’un parc représentant l’équivalent des gisements pétroliers de la Libye et qui, depuis 1978, fonctionne sans incidents et produit une énergie à bon marché.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !