Liste des auteurs

Anne Michel | Le Monde du 11 avril 2007

La Poste réduit ses effectifs en stoppant les recrutements et les recours aux CDD

mercredi 11 avril 2007 par Anne Michel

La Poste devrait présenter, jeudi 12 avril, des résultats en hausse significative pour l’année 2006, de plus de 700 millions d’euros, ainsi que l’avait annoncé son président, Jean-Paul Bailly, en décembre 2006.

Ces bons chiffres, de nature à satisfaire l’Etat actionnaire, confirment l’amélioration de la rentabilité du groupe, engagée depuis quatre ans. Ils reposent notamment sur une politique de l’emploi rigoureuse, qui s’accentuera en 2007.

Cette année, en effet, l’entreprise publique, qui reste la première société en terme d’emplois en France avec 300 000 salariés (dont un peu moins de deux tiers de fonctionnaires), a fait de la maîtrise de ses effectifs une priorité.

Selon nos informations, la direction a ainsi décidé, pour son réseau de bureaux de poste, de limiter les recrutements externes "au strict nécessaire", en puisant dans ses ressources internes disponibles et en encourageant la mobilité professionnelle, et d’arrêter le recours aux contrats à durée déterminés (CDD).

FERMETURES TEMPORAIRES DE BUREAUX

Depuis le début de l’année, confirme un proche de la direction, il n’y a plus d’embauches en CDD dans le réseau de guichets postaux. Chaque recrutement externe doit en outre, faire l’objet d’un accord d’un directeur exécutif.

Ces choix de gestion devraient donc contribuer à accentuer la décrue des effectifs constatée depuis 2004, à raison de plusieurs milliers de suppressions de poste chaque année (environ 6 000 en 2005, plus de 6 000 à nouveau en 2006, selon des estimations internes). Ils ne sont pas sans conséquence sur l’organisation du travail dans les bureaux de poste.

Ainsi, la fin du recours aux CDD dans le réseau postal - maintenue pendant la période estivale, sauf exceptions dans des zones ultra-touristiques - va contraindre La Poste, gros employeur de "saisonniers", à fermer des bureaux en zones urbaines l’été prochain, pour des durées allant d’une semaine à un mois en juillet et en août, ou à limiter les heures d’ouverture.

Ces fermetures temporaires concerneront toute la France, y compris des bureaux situés dans des sites qui restent fréquentés l’été. Des listes ont déjà été établies pour des départements d’Ile-de-France, portant sur une vingtaine de sites dans le Val-de-Marne (à Cachan, Champigny, Charenton, Créteil, Nogent, etc.) et une quarantaine dans l’Essonne (Corbeil-Essonnes, Brétigny-sur-Orge, Etampes, Evry, Palaiseau, etc.).

La direction de La Poste explique qu’elle défend une politique de l’emploi qui "vise à créer un modèle social favorisant l’emploi pérenne", fondé sur la transformation des CDD en CDI. Les syndicats, eux, expriment leur inquiétude. "On voit bien aujourd’hui que l’engagement pris publiquement par La Poste auprès des élus et de l’Etat de conserver ses 17 000 points de vente n’était que théorique, estime le syndicat SUD-PTT, La Poste ne cesse de réduire l’offre de service public partout en France."

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !