Liste des auteurs

Pierre-Antoine Delhommais (avec AFP) | Le Monde le 14 janvier 2007

La Russie et la Biélorussie trouvent un accord sur le pétrole

dimanche 14 janvier 2007 par Pierre-Antoine Delhommais

La Russie et la Biélorussie sont parvenues, vendredi 12 janvier, à un accord mettant fin au différend pétrolier qui opposait les deux pays depuis plusieurs semaines. Ce conflit avait entraîné la fermeture, lundi 8 janvier, de l’oléoduc Droujba, avec pour conséquence d’interrompre la livraison d’or noir dans plusieurs pays de l’Union européenne (UE), dont l’Allemagne et la Pologne.

Les responsables russes et biélorusses sont parvenus à "une solution équilibrée correspondant aux intérêts des deux pays", a déclaré, vendredi 12 janvier, le premier ministre russe Mikhaïl Fradkov, cité par l’agence de presse ITAR-TASS.

La conclusion de l’accord est intervenue après une discussion téléphonique entre le président de la Russie Vladimir Poutine, et celui de la Biélorussie, Alexandre Loukachenko.

La crise avait éclaté lorsque la Biélorussie avait tenté d’imposer à la Russie une taxe de 45 dollars par tonne sur le pétrole russe en direction de l’UE, une mesure jugée illégale par Moscou. Minsk avait pris cette mesure en réplique à l’instauration par Moscou d’une taxe sur ses exportations de pétrole vers la Biélorussie et d’un doublement du prix de ses livraisons de gaz.

Moscou avait de son côté accusé Minsk de détourner du pétrole transitant sur son territoire et de faire des profits disproportionnés en raffinant de l’or noir acheté à bon marché à la Russie pour revendre les produits pétroliers ainsi obtenus sur les marchés européens.

Le premier ministre russe a déclaré vendredi que la Biélorussie paierait désormais une taxe de 53 dollars par tonne de pétrole importée de Russie. "Nous aurons 53 dollars pour chaque tonne livrée à la Biélorussie", a dit M. Fradkov, selon l’agence RIA-Novosti.

La Biélorussie paiera aussi une certaine somme à la Russie sur les exportations de produits pétroliers issus de raffineries biélorusses utilisant du pétrole russe, a indiqué M. Fradkov.

Le pétrole russe avait recommencé dès jeudi à couler à plein régime vers l’Europe, après trois jours d’interruption.

La fermeture de l’oléoduc Droujba, par lequel transite 12,5 % de la consommation européenne de pétrole, soit la moitié des importations venant de Russie, avait provoqué la colère de la chancelière allemande, Angela Merkel. Elle avait jugé mardi "inacceptable" de ne pas avoir été informée de l’arrêt des livraisons de pétrole, estimant que cet incident avait "détruit la confiance" des Européens envers la Russie.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !