Liste des auteurs

Claire Guélaud | Le Monde le 5.10.2007

La croissance française serait limitée à + 1,8 % sur l’ensemble de l’année 2007, selon l’Insee

vendredi 5 octobre 2007 par Claire Guélaud
L ’économie française tourne au ralenti : la progression du produit intérieur brut (PIB) devrait se limiter à + 1, 8 % en 2007, et n’atteindra donc pas le bas de la fourchette (2 % à 2,5 %) retenue par le gouvernement Villepin pour bâtir son dernier budget.

Telles sont les dernières prévisions du département de la conjoncture de l’Insee, qui a confirmé, mercredi 3 octobre, son diagnostic sur la persistance d’une croissance douce en France.

Même présentées avec prudence, en raison de la difficulté à apprécier l’ampleur du ralentissement induit par la crise financière de l’été, ces statistiques ne feront pas l’affaire du gouvernement, qui veut croire le pays entré "dans une phase d’accélération".

MÊME RYTHME QUE L’Italie

Dans un environnement moins porteur, du fait de perspectives assombries aux Etats-Unis, l’activité ne fléchirait pourtant pas au second semestre. Après le + 0,3 % du deuxième trimestre, elle rebondirait à + 0,7 % au troisième, et à + 0,5 % au quatrième trimestre.

Mais sur l’ensemble de l’année, la croissance ne pourrait atteindre 2 %, estime le département de la conjoncture de l’Insee, dont la prévision repose sur l’hypothèse d’"effets limités" des turbulences financières en fin d’année.

"Si la crise devait persister (…), la croissance en serait amoindrie. A l’inverse, si les conditions financières se normalisent assez rapidement et si les promesses des enquêtes de conjoncture se matérialisent pleinement, le PIB français pourrait croître plus fortement", écrit Eric Dubois dans son point de conjoncture d’octobre.

Pour l’heure, M. Dubois prévoit une production industrielle et un investissement dynamique (+ 4,9 %), un haut niveau de créations d’emplois (+ 340 000) et une accélération du pouvoir d’achat des ménages, qui soutiendrait la consommation tout en alimentant une remontée du taux d’épargne.

Dans ce scénario, la France ne rattrape pas son retard de croissance sur la zone euro (+ 2,6 %) ou sur le Royaume-Uni (+ 3 %). Elle évolue au même rythme que l’Italie, handicapée, comme elle, par des problèmes structurels de productivité et de compétitivité.


Christine Lagarde reste optimiste pour 2007

La ministre de l’économie et des finances, Christine Lagarde, a maintenu, jeudi 4 octobre, son objectif de croissance pour 2007 dans une fourchette de 2 % à 2,5 %, malgré la nette révision à la baisse par l’Insee de sa prévision. Le gouvernement a un objectif de croissance compris entre 2 % à 2,5 % pour cette année mais a reconnu récemment que le chiffre serait "proche de la borne basse" de cette fourchette. - (Avec AFP)

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !