Liste des auteurs

Olivier Truc | le Monde du 02.02.08.

La fiabilité des éoliennes du leader mondial du secteur, le danois Vestas, est mise en doute

dimanche 3 février 2008 par Olivier Truc

Le fabricant danois d’éoliennes Vestas traverse une passe difficile. Il y a une semaine, l’une de ses machines installée sur l’île suédoise de Gotland a perdu une pale de plusieurs tonnes. Personne n’a été blessé, mais l’affaire a fait grand bruit en Scandinavie.

Certes, Vestas règne sur un parc mondial de quelque 35 000 turbines. Mais, c’est la troisième fois en quelques semaines qu’une telle mésaventure se produit. En novembre 2007 et début janvier, deux turbines ont connu des avaries similaires en Ecosse. "Nous n’en connaissons pas la source, explique Peter Wenzel Kruse, vice-président de Vestas Wind Systems, chargé de la communication. Nous avons été les premiers dans cette industrie, et nous apprenons encore."

En Allemagne et aux Pays-Bas, des utilisateurs se montrent critiques quant aux services offerts par Vestas. La maintenance se fait attendre. Un représentant néerlandais de clients mécontents, David Mol, accuse le leader mondial du secteur d’arrogance. "Ils mettent tout leur poids à vendre et ils en oublient le service", critique Asbjorn Bjerre, directeur de l’association des éoliennes, dans le quotidien économique danois Borsen.

CHUTE DU COURS DE BOURSE

Un analyste local constate aussi que Vestas peine à trouver de la main d’oeuvre. L’installation de nouvelles éoliennes dans le monde a, de fait, enregistré un bond de 30 % en 2007. Et Vestas bénéficie de cet engouement. Aux Etats-Unis et en Chine, ses ventes ont atteint 4,5 milliards d’euros en 2007, contre 3,8 milliards en 2006 (28 % du marché mondial). Mais, en Bourse, l’action Vestas a perdu 10 % depuis son pic de décembre 2007 et la concurrence se durcit. Le groupe a aussi perdu des parts de marché en Allemagne, un gros consommateur d’éoliennes.

Ses concurrents - Gamesa et Suzlon - ont aussi leurs soucis. La forte demande - "depuis deux ans, depuis que les turbines sont compétitives par rapport aux autres sources énergies", note M. Wenzel Kruse - a mis sous pression les fabricants. Et celle-ci pourrait s’accentuer après la proposition de directive concernant l’environnement présentée le 23 janvier par la Commission européenne, qui fixe à 20 % d’ici à 2020 (contre 8,5 % en 2005) la part d’énergies renouvelables dans la production globale.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !