Liste des auteurs

La fin d’une grande bataille pour la dignité de tous les salariés du nucléaire

mardi 26 février 2008 par FNME-CGT
Après des mois de lutte, 10 journées sans manger, nous avons gagné notre combat.

Nous vous remercions pour votre solidarité.

Pour vous et pour nous-mêmes !

Nous venons de démontrer que face aux plus intransigeants des représentants du capitalisme sans foi, il est possible de gagner !

La bataille fut rude, mais quel résultat !

Nous allons refranchir la tête haute les tripodes à l’entrée du site nucléaire de CRUAS, d’où certains avaient cru bon nous retirer le droit d’accès au début du conflit.

Ensemble nous avons mis en branle une formidable machine à refouler l’intolérable, dont les prochains touchés n’auront qu’à se servir pour faire reculer l’esclavagisme dans lequel, EDF et ceux qui veulent se partager la manne de la sous-traitance voulaient nous plonger.

La loi du silence vient de tomber ! Même si les médias nationaux ont été muets au début sur ce sujet, l’élan de solidarité de la population et de certains élus, relayé par la presse locale et régionale prouve que rien ne pourra être comme avant dans les centrales nucléaires.

Le respect de l’environnement n’est plus le pré carré d’EDF ! Il est aussi l’affaire de ceux qui vivent aux alentours du site et de ceux qui y travaillent, quel que soient leurs statuts !

Dans ce monde inhumain on blâme ceux qui exploitent des enfants, on stigmatise les entreprises qui délocalisent pour augmenter les bénéfices des grands actionnaires en allant rechercher de la main d’œuvre moins chère sous d’autres cieux !

Aujourd’hui nous pouvons dire que l’industrie sensible du nucléaire ne peut être confiée à des multinationales comme ESSOR/FREYSSINET/VINCI dont la seule vocation est le profit et qui n’ont que faire de la sûreté nucléaire, de la sécurité des personnes et de l’environnement. Elles sont prêtes à bafouer le droit du travail, à sacrifier les travailleurs qualifiés et expérimentés, trop bien payés à leur goût !

Par notre action de refus d’être laminés par le bas, avec vous, nous avons mis un frein aux futures attaques qui ne manqueront pas d’être fomentées contre tous les salariés y compris les agents EDF statutaires. Nous venons de démontrer la puissance du syndicalisme, de la CGT, qui a su peser sur tous les leviers pour négocier, pour informer, pour mobiliser, mais aussi pour que la raison l’emporte ! La CGT a pris toutes ses responsabilités dans ce conflit.

On ne peut en dire autant pour les principaux dirigeants du site injoignables jeudi et vendredi, dépossédés du dossier par la Direction nationale, désavoués par tout le monde, y compris dans l’encadrement supérieur.

Nous venons d’ouvrir le chantier de la négociation pour que le statut des travailleurs de la sous-traitance du nucléaire ne rime plus avec précaire.

A tous, agents EDF et entreprises, un grand merci !

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !