Liste des auteurs

Article de ALEXANDRE CÈDRE Publié dans Le Figaro le 01 août 2006

La liquidation très politique de Ioukos.

mardi 1er août 2006 par Alexandre Cèdre

DANS UN SILENCE glacial, la question a fusé comme un avertissement. « Monsieur Khodorkovski, êtes vous bien sûr d’être en règle avec le fisc ? » L’interrogateur n’est autre que Vladimir Poutine. Le regard droit, le président russe s’adresse directement à Mikhail Khodorkovski. Le flamboyant PDG de Ioukos, premier groupe pétrolier russe, est alors l’homme le plus riche du pays. « Absolument ! » lance du tac au tac l’hôte de marque. « C’est ce que nous allons voir... » réplique Vladimir Poutine. C’était en février 2003, lors d’une rencontre au sommet entre le chef du Kremlin et quelques grands patrons. Un dialogue sec mais symbolique de ce qui allait devenir « l’affaire Ioukos »

Près de trois ans et demi plus tard, cette saga politico-judiciaire doit prendre fin aujourd’hui. Le tribunal d’arbitrage de Moscou s’apprête à confirmer la faillite financière de Ioukos. La semaine dernière, l’administrateur chargé du redressement de l’ancien géant russe de l’or noir a déjà obtenu l’aval des créanciers pour sa mise en liquidation : Ioukos n’a plus selon lui les moyens de recouvrir un endettement total de plus de 18 milliards de dollars. Le soutien des créanciers n’est pas une surprise. Pour l’essentiel, il s’agit des autorités fiscales russes et du groupe pétrolier public Rosneft. Les deux principaux acteurs de l’affaire Ioukos depuis l’automne 2003...

C’est le 25 octobre 2003 que Mikhail Khodorkovski est arrêté pour fraude et évasion fiscale à grande échelle. « Misha » aurait surtout vu trop grand : il envisage une fusion avec un groupe américain et défend la construction d’un nouveau pipeline vers la Chine. Pire, il est soupçonné de nourrir des projets politiques : il finance plusieurs partis libéraux et ne cache pas ses ambitions présidentielles.

Rapidement, Ioukos se retrouve avec des redressements fiscaux de 27 milliards de dollars. Condamné à huit années de prison, le célèbre patron est envoyé dans un centre pénitencier en Sibérie. Son groupe est démantelé, donnant lieu en coulisses à une guerre entre la compagnie pétrolière Rosneft et le géant gazier Gazprom. Au terme d’une vente aux enchères qualifiée de « farce » par les observateurs internationaux, la principale filiale de Ioukos passe finalement dans les mains de Rosneft. Ayant ainsi triplé sa production d’un seul coup, le groupe public vient d’attirer plusieurs investisseurs étrangers, dont la compagnie britannique BP, lors de son entrée en Bourse partielle.

La décision d’aujourd’hui devrait entraîner la vente des actifs de Ioukos. Et, une fois encore, Gazprom et Rosneft s’apprêtent à se partager le gâteau...

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !