Liste des auteurs

Un article de Anne-Sophie Stamane paru dans L’Humanité le 16 septembre 2005

La mobilisation grandit

vendredi 16 septembre 2005 par Anne-Sophie Stamane
La CGT tenait meeting hier à la Mutualité à Paris en vue de la mobilisation interprofessionnelle du 4 octobre et de son congrès.

Une semaine après l’appel des cinq confédérations syndicales à se mobiliser le 4 octobre prochain pour contrer la politique gouvernementale, la CGT poursuit son ample travail de préparation auprès des salariés et des syndicalistes. Engagée dans une série de meetings sur tout le territoire, autant dans la perspective de l’action toute proche que dans celle de son congrès, la centrale faisait escale hier au Palais de la mutualité, à Paris. Avant de prendre la parole devant les militants, Pascal Joly, secrétaire général de la CGT Île-de-France, a précisé à la presse que le programme du 4 octobre était déjà arrêté pour la région parisienne : l’ensemble des fédérations est tombé d’accord sur une manifestation qui démarrera à 14 h 30 de la place de la République. Elle rassemblera non seulement les organisations signataires de l’appel, mais également les Solidaires, l’UNSA, la FSU et le syndicat étudiant UNEF.

Au micro, face à une salle pleine comme un oeuf, le responsable s’est d’entrée félicité d’un « meeting réussi ». Il a rappelé une évidence souvent oubliée, mais source de grandes tensions : « L’Île-de-France est un de ces territoires qui concentrent la plus grande pauvreté, l’exclusion et la précarité, et la plus grande richesse. » Une syndicaliste de la Samaritaine est venue donner corps à ce constat, évoquant la détresse de salariés brutalement confrontés à la fermeture de leur magasin, laissés sur le carreau depuis trois mois, « payés à ne rien faire », s’est-elle désolée.

Résultat des disparités, les luttes se multiplient. La CGT a recensé depuis le début de l’année « au moins 225 conflits » en Île-de-France. « Dans 99 % des cas, la CGT était présente ou l’est devenue, et dans près de 60 % des cas, la question des salaires et des rémunérations étaient au coeur de ces conflits. Ils se sont d’ailleurs soldés par de nombreux succès qui constituent un élément de confiance incontestable », a souligné Pascal Joly. « Nous pouvons en tirer un enseignement : la question des salaires et du pouvoir d’achat est bien une des préoccupations dominantes dans cette rentrée en Île-de-France, pourtant région réputée riche, sauf pour ceux qui y vivent et y travaillent. »

Issu des inégalités qui se creusent, le mécontentement est là, sans aucun doute. Maryse Dumas, membre du bureau confédéral, a estimé que le désaccord avec la politique gouvernementale dans l’ensemble du pays était « incontestable ». Le contrat nouvelles embauches, invention villepinienne qui instaure une période d’essai de deux ans dans le cadre d’un contrat à durée indéterminée, y est probablement pour beaucoup. Mais, de l’avis de la syndicaliste, il n’est pas le seul motif de rancoeur. « Les problèmes s’enchevêtrent : il faut noter l’insuffisance des salaires, la pression accrue de la précarité, la hausse du chômage et des radiations, celle de la pauvreté. La coupe est pleine », a-t-elle expliqué. « De plus, suite aux multiples mobilisations de 2005 et aux messages électoraux clairs mais ignorés, la population a l’impression de ne pas être entendue. Nous devons l’inciter à sortir la tête de l’eau. Les salariés ont besoin de faire l’expérience d’actions collectives et syndicales qui marchent et remportent des succès revendicatifs. » La décision d’une action pour octobre est une ouverture indispensable pour l’expression massive du ras-le-bol. « Il faut remonter plus de trente ans en arrière pour qu’une rentrée sociale s’ouvre sur un appel national interprofessionnel unitaire », a lancé Maryse Dumas aux cégétistes.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !