Liste des auteurs

LEMONDE.FR avec AFP et Reuters | 13.03.07

La réduction des émissions de CO2 échauffe les esprits au Royaume-Uni

mardi 13 mars 2007
L ’objectif d’une déduction de 60 % des émissions de CO2 prévu par le projet de loi sur le changement climatique qui doit être présenté, mardi 13 mars, devant le Parlement britannique fait l’objet d’une passe d’armes entre le Parti travailliste et les conservateurs, lancés dans une surenchère écologiste.

A la veille du débat au Parlement, Gordon Brown et David Cameron, qui s’affronteront au cours des prochaines élections générales, ont lancé des propositions destinées à capter le vote écologiste. David Cameron, qui a fait de la lutte contre le réchauffement climatique un de ses thèmes favoris depuis qu’il a pris la direction du Parti conservateur il y a quinze mois, a mis au défi les travaillistes d’avancer des objectifs chiffrés dans leur projet de loi sur l’environnement qui doit être présenté mardi à la Chambre des communes. "Nous devons nous assurer que les mesures annoncées par le gouvernement ont une véritable portée, qu’elles ne sont pas seulement teintées de vert", a déclaré M. Cameron. Les conservateurs veulent notamment taxer davantage les vols les plus polluants et les avions à moitié vides. Ils prévoient aussi de taxer les personnes prenant l’avion plus d’une fois par an.

Gordon Brown a, de son côté, insisté sur la nécessaire dimension internationale d’un tel combat, à l’image de l’accord conclu par les 27 membres de l’Union européenne vendredi à Bruxelles. Il a aussi appelé à la création d’un "nouvel ordre mondial" pour lutter contre le réchauffement climatique. Il a souligné l’euroscepticisme de M. Cameron, qui, selon lui, l’empêcherait d’avoir la moindre influence en Europe sur le sujet. Le successeur désigné de Tony Blair propose une série de mesures allant de l’isolation des foyers britanniques d’ici à 2010 au remplacement des ampoules traditionnelles par des ampoules à faible consommation et à la disparition de la fonction "veille" sur les téléviseurs et les lecteurs de DVD.

"NOUS DEVRIONS VISER UNE RÉDUCTION DE 80 % DES ÉMISSIONS" Le projet de loi sur le changement climatique, défendu par le secrétaire à l’environnement, David Miliband, comprend quatre mesures-clés : il prévoit une réduction des émissions de CO2 de 60 % d’ici à 2050 par rapport à 1990, la création d’un "comité du carbone" pour réduire les émissions dans les différents secteurs de l’économie, la création de sources d’énergie alternatives pour faire en sorte que l’objectif de 2050 soit atteint, et enfin l’amélioriation de la façon dont les réductions de CO2 seront suivies par les autorités.

L’opposition conservatrice prépare une série d’amendements pour fixer, notamment, un objectif annuel de réduction des émissions. Peter Ainsworth, le secrétaire à l’environnement du "cabinet fantôme", estime que pour être vraiment efficace, le projet de loi doit comprendre trois éléments : la fixation d’un objectif de réduction annuelle des émissions de CO2, la création d’un organisme de contrôle de ces objectifs, et la publication d’un rapport annuel consacré à cette réduction. David Miliband a repoussé ces demandes.

Les libéraux-démocrates soutiennent aussi cet objectif d’une réduction des émissions de CO2. Le porte-parole de la formation, Chris Huhne, chargé de l’environnement, indique que son parti soutient le projet de loi, mais que l’objectif d’une réduction de 60 % ne va pas assez loin. "C’est un bon début, mais nous devrions viser une réduction de 80 % des émissions", estime-t-il.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !